GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePaleoseismicity derived from piston-coring methods, Explorer and Juan de Fuca plate systems, British Columbia
TéléchargerTéléchargements
AuteurRiedel, M; Conway, K W
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) 2015-10, 2015, 15 pages, https://doi.org/10.4095/297317
Année2015
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/297317
Medianumérique; en ligne
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'ouest
Lat/Long OENS-128.0000 -126.5000 49.5000 48.5000
Sujetslevés géophysiques; sismographes; réseau sismique; séismologie; ondes sismiques; gaz; levés acoustiques; levés acoustiques marins; hydrate; pergélisol; congélation du sol; glace fossile; bathymétrie; plate-forme continentale; talus continental; dépôts de pentes; Plaque de Juan de Fuca; Plaque d'Explorer ; géophysique; combustibles fossiles
Illustrationslocation maps; tables; profiles
ProgrammeOuest du Canada, risque géoscience, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2015 12 22
RésuméLe carottage de sédiments marins a révélé la présence de dépôts rattachés à l'instabilité de talus engendrée par l'activité sismique le long de la marge continentale de l'Ouest du Canada. Des coulées de débris et des séquences turbiditiques rattachées à des mégaséismes de chevauchement ont été reconnues dans les carottes de six échantillons prélevés par un carottier à piston à la surface des plaques tectoniques Juan de Fuca et Explorer, permettant ainsi de comparer la réponse aux secousses de chaque plaque lors de forts tremblements de terre. Des analyses des carottes prélevées ont révélé que des séquences turbiditiques associées à un mégaséisme de chevauchement sont présentes sur la plaque Juan de Fuca, mais absentes des carottes prélevées 90 km plus loin en un site semblable sur la plaque Explorer. Le registre des séquences turbiditiques engendrées par des séismes de subduction est incomplet dans la zone d'étude de la plaque Juan de Fuca, de sorte qu'il n'est pas possible de réaliser une reconstitution permettant de définir la périodicité des mégaséismes de chevauchement en se basant uniquement sur l'examen de ce site. Nos résultats montrent que de fortes secousses ne se manifestent probablement pas à la surface de la plaque Explorer lors de forts séismes de subduction.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'histoire de très grande zone de subduction des tremblements de terre sur la marge nord-américains de l'Ouest a été établie grâce à l'analyse des dépôts sédimentaires de la pente continentale qui enregistrent les événements dans séquences turbiditiques. Les détails et les limites géographiques des zones touchées par agitation par de grands tremblements de terre ne sont pas bien limitée dans la partie nord de la zone de subduction, y compris le nord de la plaque Juan de Fuca et la plaque Explorer.
GEOSCAN ID297317