GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLarge submarine slope failures and associated Quaternary faults in Douglas Channel, British Columbia
TéléchargerTéléchargements
AuteurConway, K W; Barrie, J V
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2015-9, 2015, 16 pages, https://doi.org/10.4095/297316
Année2015
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/297316
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Région extracotière de l'ouest
SNRC103A/14; 103A/15; 103H/02; 103H/03; 103H/06; 103H/07; 103H/11; 103H/15
Lat/Long OENS-129.5000 -128.8333 53.5167 52.9000
Lat/Long OENS-128.6500 -128.6500 54.0000 53.9167
Sujetsbathymétrie; topographie du fond océanique; topographie du fond océanique; caractéristiques sous-marines; transport sous-marin; glissements de pentes; stabilité des pentes; dépôts de pentes; Holocène; tsunami; caractéristiques structurales; failles; sédiments marins; sédiments marins; milieux marins; géophysique; géologie marine
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; tables; profiles
ProgrammeRisques géo marines, Géoscience pour la sécurité publique
Diffusé2015 12 17
RésuméDes ruptures de versant sous-marines ayant mobilisé de très grands volumes (>60 x 106 m3) sont survenues dans le chenal Douglas en Colombie-Britannique. Selon les données géophysiques et les données tirées de carottes de sédiments, ces ruptures se seraient produites de façon épisodique entre 13 et 11 ka en années radiocarbone BP. Les âges radiocarbone indiquent que la sédimentation à l'échelle régionale a été presque continue au cours des 10 000 dernières années environ et que celle-ci n'a pas été interrompue par le dépôt d'unités sédimentaires signalant des ruptures de versant sous-marines à grande échelle. Les nouvelles données appuient l'hypothèse voulant qu'un affaissement du substratum rocheux, ou sackung, serait à l'origine des éboulements rocheux s'étant produits le long des failles bordières suite à la disparition de la glace de glacier qui servait de contre-fort. Le jeu de failles, dont les traces sont observées dans les données sismiques de la coupe tardiglaciaire au sud de la zone de glissements, pourrait avoir contribué à l'instabilité des versants situés le long du rivage sud-est du chenal Douglas. La faille observée pourrait avoir été réactivée lors de l'ajout et du retrait de la charge glaciaire ou être le produit d'un régime existant de contraintes de cisaillement dextre, suivant une orientation nord-sud, à l'échelle régionale.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'infrastructure à grande échelle est en construction ou prévues de Kitimat, en Colombie-Britannique notamment du GNL et des installations d'exportation de pétrole. Préoccupations concernant les risques naturels pour ces installations, telles que les glissements de terrain, tsunamis et panne de surface de rupture dangers géologiques marines a incité la recherche qui sera réalisée par la CGC dans la zone du chenal de Douglas et le Kitimat Arm. De nouveaux résultats, présenté ici, fournir des contraintes d'âge précédemment identifié très grands glissements et également résumer la preuve pour les failles des sédiments et du substratum dans ce domaine.
GEOSCAN ID297316