GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreUranium-lead geochronology of eastern Meta Incognita Peninsula, southern Baffin Island, Nunavut
AuteurRayner, N M
SourceCanada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities 2015, 2015 p. 95-106
LiensOnline - En ligne
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150293
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC25P; 25I
Lat/Long OENS-66.0000 -64.0000 64.0000 62.0000
Sujetsdatation radiométrique; datation au uranium-plomb; datations au uranium-plomb; géochronologie; Précambrien; Protérozoïque
Illustrationslocation maps; photographs; plots; photomicrographs
ProgrammeCartographie du substratum rocheux de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLe présent article fait état de nouvelles données d'analyses géochronologiques U-Pb effectuées sur trois échantillons de roches sédimentaires et trois échantillons de roches plutoniques recueillis au cours des travaux de cartographie du substratum rocheux de la partie est de la Péninsule Meta Incognita, dans l'île de Baffin, au Nunavut. Une unité de quartzite (échantillon 14SAB-S013A), contiguë à la région type associée au groupe de Lake Harbour près de Kimmirut, se distingue par le profil d'âge exclusivement archéen des zircons détritiques, caractérisé par la présence dominante de débris âgés d'environ 2,82 Ga. Un quartzite calcareux (échantillon 14SAB-O103B) provenant de la partie centrale de la péninsule affiche la gamme d'âges de zircons détritiques suivante: 2,7 Ga, 2,6-2,5 Ga, 2,35 Ga, 2,1 Ga et 1,93-1,91 Ga. L'âge maximum de mise en place du quartzite calcareux est établi à 1913 ±17 Ma. Un horizon gris de quartzite sableux (échantillon 14SAB-R108B), provenant d'un affleurement de psammite et de leucogranite, se caractérise par la présence prédominante d'une population de zircons datant de l'Orosirien (2050-1800 Ma) La présence de quelques populations de zircons dont l'âge se situe à environ 1,85Ga est associée aux épisodes de fusion partielle et demise en place d'un leucogranite voisin. En raison de leur proximité à la région type, ainsi que leur association lithologique etmilieu géologique semblables, les roches dans la partie est de la péninsule Meta Incognita sont mises en corrélation avec celles du groupe de Lake Harbour. On a établi à 1845 ±19 Ma l'âge de cristallisation d'un monzogranite à biotite-orthopyroxène mégacristallin (échantillon 14SAB-O071A), alors que celui d'unmonzogranite à biotite-magnétitemégacristallin (échantillon 14SAB-R62A) se situe à 1865 ±10Ma, bien qu'il présente une composante plus ancienne datant de 1896Ma, laquelle correspondrait à une phase héritée ou possiblement autocristalline. On estime à 1871 ±4 Ma l'âge de cristallisation d'unmonzogranite àmagnétite rose à texture saccharoïde, qui aurait été suivi d'un épisode de métamorphisme, lequel aurait entraîné la remise en place isotopique des systèmes U-Pb sur zircon. Malgré leur apparence homogène et peu complexe sur le terrain, la complexité des résultats obtenus des analyses géochronologiques a rendu plus exigeante la tàche d'interpréter les âges de cristallisation des phases plutoniques de la péninsule Meta Incognita. Les échantillons les plus déformés et ayant subi le degré le plus élévé de métamorphisme qui font l'objet du présent rapport ont livré les âges de cristallisation les plus récents. Ce résultat met en évidence le fait qu'il est nécessaire de noter très attentivement les relations de recoupement observées sur le terrain lorsqu'on tente d'établir sur place la chronologie des roches plutoniques.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La connaissance de l'âge des roches (géochronologie) est essentielle à l'élaboration d'une carte géologique puisqu'elle permet aux scientifiques d'ajouter la mesure du temps à leurs observations sur le terrain et leur permet d'établir des comparaisons avec des roches d'âge et d'apparence similaires qui se trouvent ailleurs. Notre rapport présente les âges de six échantillons prélevés dans l'est de la péninsule Meta Incognita, dans le sud de l'île de Baffin. Il s'inscrit dans le cadre d'un projet de cartographie géologique mené par la Commission géologique du Canada en partenariat avec le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut. Les résultats indiquent les âges de roches sédimentaires métamorphisées qui occupent toute la largeur de la partie est de la péninsule Meta Incognita, et qui dateraient du Paléoprotérozoïque (environ 2 milliards d'années). Ces roches sont prometteuses pour la prospection de métaux communs ou précieux, et sont similaires en âge et en apparence aux roches sédimentaires à l'ouest, près de Kimmirut, qui renferment des gemmes de couleur. Les résultats présentés dans notre rapport contribuent à la compréhension globale du cadre géologique et du potentiel d'exploration minérale de la péninsule Meta Incognita, réduisant ainsi les risques liés à l'exploration et à l'exploitation des ressources.
GEOSCAN ID297293