GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePtarmigan Fiord basement-cover thrust imbricates, Baffin Island, Nunavut
AuteurChadwick, T C; St-Onge, M R; Weller, O M; Dyck, B J
SourceCanada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities 2015 p. 61-72
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150289
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC26B/09; 26B/10; 26B/15; 26B/16
Lat/Long OENS -67.0000 -66.0000 65.0000 64.5000
Sujetsstratigraphie systématique; géologie du substratum rocheux; structures imbriquées; milieu de métamorphisme; roches métamorphiques; pétrologie des roches métamorphiques; déformation; failles, chevauchement; gneiss; méta-semipelites; métapelites; migmatites; géologie générale; pétrologie ignée et métamorphique; géologie régional; géologie structurale
Illustrationslocation maps; photographs; tables
ProgrammeCartographie du substratum rocheux de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLes roches de Ptarmigan Fiord dans la péninsule Hall de l'île de Baffin documentent des événements de la déformation de la croûte moyenne survenue au moment de l'orogenèse trans-hudsonienne. Le style de déformation dans la région est dominé par des panneaux imbriqués d'orthogneiss du scole archéen et de strates supracrustales du Paléoprotérozoïque, interprétés comme étant le résultat de chevauchements ductiles de couches épaisses. Le socle comprend les unités du faciès des amphibolites suivantes : métatonalite, métagranodiorite, métadiorite quartzique et métamonzogranite ; les roches de couverture du faciès des amphibolites comprennent, elles, du schiste pélitique et semi-pélitique migmatitique, du schiste psammitique, de l'amphibolite, des silicates calciques et du quartzite. Les roches de couverture sont caractérisées par la présence généralisée d'une foliation S1a, tandis que cette dernière ne se manifeste que de façon variable dans les roches du socle. Cette foliation est en outre définie par l'alignement de la biotite, de la sillimanite et du leucogranite, qui se sont formés avant et pendant le pic de métamorphisme thermique. Des plis isoclinaux F1b ont ensuite imprimé à la foliation S1a une déformation dont l'amplitude atteint 100 m. Ces structures sont interprétées comme étant le résultat d'un événement de raccourcissement crustal D1 orienté est-ouest. L'imbrication des roches du socle et des roches de couverture s'est produite après le pic de métamorphisme thermique et est interprétée comme étant le résultat d'un chevauchement ductile de couche épaisse D2. Des failles de chevauchement à la base de sept écailles constituées de roches du socle et de couverture ont été repérées grâce à la répétition d'unités et à la localisation des déformations ; en outre, les indicateurs de sens de cisaillement semblent indiquer que le transport tectonique s'est produit généralement en direction sud à sud-est. Il y a deux domaines structuraux de chevauchementsD2, l'un dans la partie nord-ouest et l'autre dans la partie est de la zone d'étude. Les relations géométriques de recoupement à l'échelle de la carte révèlent que le domaine au nord-ouest a chevauché le domaine à l'est le long d'une faille de chevauchement T2c à vergence sud-est. Le chevauchement T2c s'est produit après un épisode de plissement F2b des panneaux imbriqués T2a de roches du socle et de couverture dans le domaine de l'est. La région de Ptarmigan Fiord est caractérisée par la présence d'affleurements de premier ordre de structures de chevauchement de couches épaisses que délimitent de façon spectaculaire des bandes distinctes de roches du socle d'âge archéen, auxquelles l'altération a conféré une teinte grisâtre, et de roches supracrustales d'âge paléoprotérozoïque, à surface altérée brune et noire.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ptarmigan Fiord, situé sur la péninsule Hall, dans la partie sud de l'île de Baffin, est un endroit spectaculaire pour observer les roches qui ont été impliquées dans une collision de deux continents. Afin d'accommoder la déformation intense, les roches dans une zone de collision se cassent le long de plans de faiblesse et s'empilent les unes au-dessus des autres sous forme de grandes feuilles, dans un processus nommé chevauchement. L'accumulation de ces feuilles rocheuses donne lieu à la croissance de montagnes. Dans les falaises de Ptarmigan Fiord affleurent des couches de granite (roches de couleur pâle) qui ont été déplacées au-dessus de couches de roches métasédimentaires (roches de couleur brune), donnant une apparence rayée au paysage. Cet empilement de feuilles rocheuses a été plus tard plié, donnant lieu à une zone géologiquement complexe. Pendant le mois d'aout 2015, des observations et mesures géologiques, et des échantillons ont été prélevés afin de compiler une nouvelle carte de la région, et pour déterminer le nombre et la séquence des événements de déformation. Cette étude a des implications économiques du à la proximité de roches contenant des diamants (connues sous le nom de kimberlite) au sud de Ptarmigan Fiord.
GEOSCAN ID297289