GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurficial geology, Walker Lake south, Nunavut, NTS 56-J south
TéléchargerTéléchargements
AuteurDredge, L A; Campbell, J E; McMartin, I
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 151, 2015, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/297243
Année2015
ÉditeurRessources naturelles Canada
Éditionprelim.
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/297243
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/100,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 15 (NAD83)
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est remplacée par Dredge, L A; Campbell, J E; McMartin, I; (2016). Surficial geology, Walker Lake south, Nunavut, NTS 56-J south, Commission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada no. 151, éd. 2, Prelim.
Liensreadme
Formatspdf; rtf; shp; xml; jpg; xls
ProvinceNunavut
SNRC56J/01; 56J/02; 56J/03; 56J/04; 56J/05; 56J/06; 56J/07; 56J/08
Lat/Long OENS -92.0833 -90.0000 66.5000 66.0000
Sujetselements glaciaires; dépôts glaciaires; topographie glaciaire; tills; sables; graviers; moraines; dépôts fluvioglaciaires; dépôts glaciolacustres; alluvions; dépôts organiques; dépôts éoliens; dépôts lacustres; sédiments marins; écoulement glaciaire; trajectoires d'écoulement; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps
ProgrammeTehery-Wager Bay de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Image
Diffusé2015 11 18
RésuméLa plus grande partie de la région cartographique de Walker Lake Sud est occupée par des plaines de till profilé parsemées de bassins peu profonds creusés par les glaciers. Cependant, la partie sud-est est dominée par des hautes terres rocheuses. Des stries et des formes profilées dans le till indiquent un écoulement glaciaire initial de direction nord-nord-est, suivi d'un écoulement glaciaire durable vers le nord-ouest au cours de la dernière glaciation, bien que des inversions tardiglaciaires de l'écoulement se soient produites au sud et à l'est dans des cuvettes glaciaires au sein des hautes terres rocheuses. De la roche météorisée et un régotill rendent compte de secteurs où prévalaient des conditions de glacier à base froide, ce qui, combiné à la présence de till bosselé, permet de délimiter des zones de glaces résiduelles tardives dans les hautes terres. De larges corridors sous-glaciaires, contenant des eskers et d'autres dépôts de contact glaciaire, ont permis de diriger les eaux de fonte vers le nord jusqu'à l'océan Arctique. Au sud de la ligne régionale de partage des eaux, des lacs glaciaires éphémères, dont rendent compte des encoches d'abrasion littorale et des blocs résiduels à la surface du till, se sont formés alors que le front glaciaire se retirait vers le sud dans les hautes terres, au sud des basses terres du lac Ford et de la baie Wager. Dans cette région, la limite marine se situe entre 100 et 110 m au-dessus du niveau de la mer.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La carte de Walker Lake (56J du SNRC) représente les matériaux superficiels et les formes de terrain connexes, laissés par le retrait des derniers glaciers qui couvraient la région, il y a environ 6000 ans. La géologie de surface est fondée sur l'interprétation de photos aériennes et les travaux sur le terrain. L'objectif de ces travaux était d'acquérir de nouvelles données géologiques et de mieux comprendre la répartition, la nature et l'histoire glaciaire des matériaux superficiels. Ainsi, cette étude contribue à l'efficacité de l'exploration minérale et appuie la prise de décisions éclairées sur la mise en valeur des ressources et l'utilisation des terres.
GEOSCAN ID297243