GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAssessment of earthquake-induced damage in Quebec city, Canada
AuteurAbo El Ezz, A E E; Nollet, M J N; Nastev, M M
Sourceno. 12, 2015 p. 16-24, https://doi.org/10.1016/j.ijdrr.2014.11.004
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150264
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.ijdrr.2014.11.004
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC21L/14
Lat/Long OENS -71.5000 -71.0000 47.0000 46.7500
Sujetsrisque sismique; risque de tremblement de terre; dégât causés par les tremblements de terre; études séismiques; géologie urbaine; planification urbaine; design à l'épreuve des tremblements de terre; géologie éducative; géologie de l'ingénieur; géophysique; géomathématique
Illustrationsequations; graphs; tables; charts; sketch maps; bargraphs
ProgrammeEvaluation quantitiative du risque, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Une méthode d'évaluation rapide des risques a été élaborée impliquant l'aléa sismique, l'inventaire du bâtiment local, et l'évaluation de la vulnérabilité respective. Au centre de l'analyse de vulnérabilité est le concept de fonctions de fragilité appliquées pour déterminer la probabilité de dépassement d'un état de dommages spécifié, tandis que le comportement de la structure non linéaire sous chargement sismique est défini par des courbes de capacité. La méthode propose un ensemble de fonctions de fragilité continues exprimées en fonction de l'intensité du mouvement sismique compatible avec un événement de scénario donné. Elle a été appliquée dans l'environnement urbain dense du centre-ville de Québec, Canada, pour l'évaluation des dommages de 14 503 bâtiments inventoriés en bois et en maçonnerie de briques. Le scénario de tremblement de terre M6.2 et 10 km de distance du centre de la zone d'étude a été développé à partir de la désagrégation de l'aléa sismique défini par le Code national du bâtiment du Canada - CNBC 2010 où les secousses ont été représentés avec un spectre de réponse simplifié, entièrement défini avec des accélérations spectrales à 0,3 et 1,0 secondes. Les résultats montrent que près de 41% des bâtiments considérés subiraient certain degré de dommages.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Une méthode d'évaluation rapide des risques a été élaborée impliquant l'aléa sismique, l'inventaire du bâtiment local, et l'évaluation de la vulnérabilité respective. La méthode originale propose un ensemble de fonctions continues de dommages exprimées en fonction de l'intensité de la secousse sismique. Elle a été appliquée pour 2 types de bâtiments, mais l'algorithme est en cours d'élaboration pour l'ensemble des 128 bâtiments types proposés par Hazus. La même procédure est prévue pour être appliquée par l'outil d'évaluation rapide des risques des catastrophes naturelles Analyse des Risques Naturels d'aléa - ARIANA.
GEOSCAN ID297035