GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreOn the reconstruction of palaeo-ice sheets: recent advances and future challenges
AuteurStokes, C R; Tarasov, L; Blomdin, R; Cronin, T M; Fisher, T G; Gyllencreutz, R; Haetterstrand, C; Heyman, J; Hindmarsh, R C A; Hughes, L C; Jakobsson, M; Kirchner, N; Livingstone, S J; Margold, M; Murton, J B; Noormets, R; Peltier, W R; Peteet, D M; Piper, D J W; Preusser, F; Renssen, H; Roberts, D H; Roche, D M; Saint-Ange, F; Stroeven, A P; Teller, J T
SourceQuaternary Science Reviews vol. 125, 2015 p. 15-49, https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2015.07.016 (Accès ouvert)
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150238
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.quascirev.2015.07.016
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Québec; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Terre-Neuve-et-Labrador; Territoires du Nord-Ouest; Yukon; Nunavut
SNRC1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 40; 41; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 52; 53; 54; 55; 56; 57; 58; 59; 62; 63; 64; 65; 66; 67; 68; 69; 72; 73; 74; 75; 76; 77; 78; 79; 82; 83; 84; 85; 86; 87; 88; 89; 92; 93; 94; 95; 96; 97; 98; 99; 102; 103; 104; 105; 106; 107; 114O; 114P; 115; 116; 117; 120; 340; 560
Lat/Long OENS-141.0000 -50.0000 90.0000 41.7500
Sujetsglace; concentration de glace; nappes glaciaires; écoulements laminaires; glaciologie; glaciation; elements glaciaires; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Nature et environnement; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; block diagrams; profiles
ProgrammeGéoscience pour la sécurité publique, Géo-risques marins
Résumé(non publié)
La reconstitution de l'expansion et du déclin des paléonappes glaciaires est un élément fondamental de notre compréhension des mécanismes des changements climatiques à l'échelle planétaire et des fluctuations associées du niveau de la mer dans le passé, le présent et l'avenir. L'importance des paléonappes glaciaires est davantage soulignée par le vaste éventail de disciplines qui portent un intérêt à la reconstitution du comportement de ces nappes, dont plusieurs ont connu un essor important depuis la fin des années 1970. Plus particulièrement, il y a eu une augmentation de la taille et de la diversité qualitative des données empiriques utilisées dans la reconstitution et la datation des nappes glaciaires ainsi que d'importantes améliorations dans notre capacité de simuler la dynamique de ces nappes à l'aide de modèles numériques. Ces avancées ont rendu encore plus criant le besoin de forger des liens entre les sous-disciplines et de lier la modélisation aux observations et à la datation des registres de données indirectes. Le but de cet article est d'évaluer quelques avancées récentes dans les méthodes de reconstitution des nappes glaciaires et d'exposer dans les grandes lignes quelques défis fondamentaux qui subsistent, en mettent l'accent sur la façon dont les travaux futurs pourraient permettre d'intégrer ensemble les preuves terrestres et marines à la modélisation numérique. Notre objectif est concentré sur la reconstitution de l'ensemble des nappes glaciaires lors de la dernière déglaciation et on a recours à des études de cas régionales pour illustrer les réussites, les défis et les occasions d'ordre méthodologique. Bien que d'importants progrès dans diverses disciplines aient été réalisés dans notre compréhension de la dynamique des nappes glaciaires, il demeure évident que l'intégration des données aux modèles demeure insuffisante et que de nombreuses incertitudes demeurent mal quantifiées tant dans les reconstitutions à fondement empirique que dans les reconstitutions numériques des nappes glaciaires. La représentation des climats du passé continue d'être la plus grande source d'incertitude pour la modélisation numérique, mais les paléo-observations seront d'une importance cruciale pour définir les limites des modèles et les valider. Des modèles numériques de pointe continueront de s'améliorer du point de vue de la résolution et de l'ampleur de l'inclusion des processus pertinents, ce qui permettra une plus grande précision et la réalisation de comparaisons plus directes avec le spectre toujours plus large de paléo-observations. Ainsi, nous améliorons sans cesse notre capacité à utiliser tous les paléoregistres pertinents afin de mieux encadrer l'évolution des nappes glaciaires à la déglaciaition (et dans une moindre dans la période précédant le dernier maximum glaciaire). En travaillant à la réalisation de cet objectif, il est nécessaire d'obtenir une représentation plus précise des incertitudes pour mieux encadre les données et les extrants des modèles. Un grand esprit de coopération entre les communautés de la modélisation et de la collecte des données est essentiel pour s'assurer que cette capacité est atteinte et continue de s'améliorer.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce document passe en revue les méthodes d¿observation et de modélisation permettant de reconstituer les anciennes nappes glaciaires. La contribution de la CGC (par Piper et Saint-Ange) porte sur l¿examen de signes apparents de l¿écoulement de l¿eau de fonte dans les océans aux marges glaciaires, en utilisant des données acquises lors de l¿étude des risques géologiques à la marge continentale de l¿est du Canada.
GEOSCAN ID296962