GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreImpact of historical gold mining activities on marine sediments in Wine Harbour, Nova Scotia, Canada
AuteurLittle, M E; Parsons, M B; Law, B A; Milligan, T G; Smith, J N
SourceAtlantic Geology vol. 51, 2015 p. 344-363, https://doi.org/10.4138/atlgeol.2015.016
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150150
ÉditeurSociété géoscientifique de l'Atlantique
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4138/atlgeol.2015.016
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNouvelle-Écosse
SNRC11F/04
Lat/Long OENS-62.0000 -61.5000 45.2500 45.0000
Sujetshistorique de l'exploitation minière; exploitation minière; or; gisements minéraux; gîtes minéralogiques; contamination des métaux lourds; arsenic; analyse environnementales; effets sur l'environnement; etudes de l'environnement; géologie de l'environnement
Illustrationslocation maps; histograms; photographs; photomicrographs; plots; tables
ProgrammeOutils d'adaptation et d'impacts sur l'environnement pour les mines de métaux, Géosciences environnementales
RésuméLes investigations antérieures réalisées dans les anciens champs d'or (Au) de la Nouvelle-Ecosse, au Canada, ont mis en évidence des concentrations élevées d'arsenic (As) et de mercure (Hg) dans les eaux et les sédiments avoisinants. Ces éléments chimiques non métalliques proviennent de l'érosion du substratum minéralisé et des résidus miniers rejetés dans l'environnement au début des activités d'exploitation. De 1862 à 1939, le champ d'or de Wine Harbour, situe le long de la côte est de la Nouvelle-Ecosse, a produit 1 329 kg d'Au à partir de 75 581 tonnes de pierres concassées. Présent dans des filons de quartz-carbonates riches en arsénopyrite, l'or a été extrait au moyen de techniques de bocardage et d'amalgamation au Hg. Les cartes historiques font état de dépôts de résidus a proximité des sites de bocardage. Cependant, la mesure dans laquelle ces déchets miniers influent sur la qualité environnementale du milieu marin adjacent est incertaine. Dans le cadre de la présente étude, nous avons mesuré les concentrations d'éléments chimiques non métalliques dans les résidus miniers, les sédiments marins et les eaux de surface afin d'évaluer l'étendue latérale et verticale des incidences de l'exploitation minière sur Wine Harbour. Les analyses chimiques des résidus miniers terrestres et intertidaux révèlent de fortes concentrations d'As (de 86 mg/kg à 196 000 mg/kg) et de Hg (de 444 ?g/kg à 320 000 ?g/kg). Les analyses des sédiments marins indiquent que les concentrations d'As (de 4 mg/kg à 568 mg/kg) et de Hg (moins de 5 ?g/kg à 7 430 ?g/kg) varient grandement. En général, les plus fortes concentrations d'éléments chimiques non métalliques ont été enregistrées en aval des sites de bocardage. De fortes concentrations ont aussi été détectées dans les sédiments situes au-dessous d'une exploitation mytilicole active à l'extrémité ouest du havre. Les résultats de cette étude ont été utilisés pour aider à évaluer les risques que les déchets des anciennes mines d'or dans la région de Wine Harbour pourraient présenter pour l'écosystème et la santé humaine.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
De 1861 jusqu'au milieu des années 40, l'industrie aurifère en Nouvelle Écosse a généré plus de 3 millions de tonnes de résidus. La plupart de ces résidus ont été rejetés directement dans les environs : terres, zones humides, cours d'eau, lacs et océan. Depuis 2003, les études menées par RNCan et ses partenaires ont aidé à caractériser les dangers à la santé et à l'environnement associés à ces résidus miniers. Dans cette étude, nous apportons la première preuve directe de rejets de résidus de mines d'or à Wine Harbour durant les opérations minières de 1862 à 1939. Ces résultats montrent l'extension spatiale de ces résidus et la contamination par l'arsenic et le mercure des sédiments marins locaux à de grandes concentrations. Ces résultats peuvent être utilisés pour aider à minimiser le risque sanitaire et éclairer les décisions quant à l'usage des terres dans la région de Wine Harbour en les combinant avec l'information obtenue dans des recherches concomitantes de chercheurs d'Environnement Canada en biologie (soumises récemment pour publication dans Marine Pollution Bulletin).
GEOSCAN ID296818