GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMercury anomalies associated with three extinction events (Capitanian Crisis, Latest Permian, and the Smithian/Spathian) in NW Pangea
AuteurGrasby, S E; Beauchamp, B; Bond, D P G; Wignall, P B; Sanei, H
SourceGeological Magazine vol. 153, no. 2, 2015 p. 285-297, https://doi.org/10.1017/S0016756815000436
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150142
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1017/S0016756815000436
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS 9.0000 33.0000 81.0000 76.0000
Sujetsextinctions biotiques; mercure; géochimie du mercure; injection de mercure; géologie de l'environnement; Permien; Trias
Illustrationslocation maps; tables; geochemical plots; stratigraphic cross-sections
ProgrammeCaractérisation des réservoirs de schiste, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
Nous avons étudié une coupe constituée de strates du Permien au Trias précoce à Festningen dans l'île de Spitzberg, qui renferme les traces de trois importants épisodes d'extinction (crise du Capitanien, extinction du Permien terminal et extinction du Smithien/Spathien). Dans l'intervalle étudié qui couvre une période d'environ 12 millions d'années, la concentration de mercure dans les sédiments demeure relativement constante à des teneurs de fond de 0,005 à 0,010 μg/g. Cependant, on relève des pointes bien marquées de la concentration de Hg associées à ces trois extinctions, d'un ordre de grandeur au-dessus des teneurs de fond. Le rapport Hg/carbone organique total (COT) affiche d'importantes pointes semblables, ce qui indique que ces concentrations élevées correspondent réellement à une augmentation de la charge de Hg dans l'environnement. Nous avançons qu'il s'agit là d'épisodes d'augmentation de la charge de Hg associés à un accroissement des concentrations de Hg émises par des épisodes d'activité dans les grandes provinces ignées, qui sont contemporaines des épisodes d'extinction. Les anomalies de Hg ont un caractère cohérent à la grandeur de la marge nord-ouest de la Pangée, ce qui indique qu'une augmentation de la charge de Hg s'est produite sur une vaste étendue. Bien que ces pointes de la concentration de Hg fournissent d'utiles marqueurs chimiostratigraphiques, celles-ci pourraient aussi être l'indication d'une augmentation de la charge de métaux toxiques dans l'environnement, un facteur qui pourrait avoir contribué aux épisodes d'extinction massive.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le fait de comprendre les événements mondiaux qui peuvent entraîner le dépôt d'unités de schiste gazéifère peut aider à améliorer les efforts d'exploration, de même que la caractérisation des ressources. Cependant, plusieurs intervalles de schiste gazéifère ne contiennent pas les fossiles qui sont généralement utilisés pour déterminer l'âge des roches, de sorte qu'il est difficile d'établir si la formation de schistes « fertiles » dans différents bassins sédimentaires est liée à des événements mondiaux ou locaux. Dans notre étude, nous avons examiné l'utilisation inédite du mercure dans le profil stratigraphique pour en faire un nouvel outil de corrélation stratigraphique. Le mercure est libéré périodiquement par de grandes éruptions volcaniques et sert de repère dans le profil stratigraphique sous forme de pics de concentration de mercure. Nous avons examiné un profil stratigraphique couvrant 12 millions d'années et recoupant d'importants intervalles de schiste gazéifère, et les résultats révèlent que des anomalies bien définies de mercure sont présentes et peuvent servir à établir des corrélations régionales transarctiques, ainsi que des corrélations avec les unités de schiste gazéifère de l'Ouest canadien.
GEOSCAN ID296804