GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCrossing the Border Again: Assessing the differences between Canada's 2015 and the United States' 2014 seismic hazard maps
AuteurHalchuk, S; Adams, J; Petersen, M; Rogers, G; Allen, T I
SourceProceedings of the Canadian Conference on Earthquake Engineering 2015, 2015 p. 1-10
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150125
ÉditeurCanadian Association for Earthquake Engineering
Réunion11th Canadian Conference on Earthquake Engineering; Victoria; CA; juillet 21-24, 2015
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba
SNRC62E; 62F; 72E; 72F; 72G; 72H; 82E; 82F; 82G; 82H; 92B; 92C; 92E; 92F; 92G; 92H
Lat/Long OENS-125.0000 -101.0000 50.0000 48.0000
Sujetssecousses séismiques; études séismiques; magnitudes des séismes; catalogues des tremblements de terre; mécanismes de tremblement de terre; foyers des séismes; risque sismique; interpretations sismiques; géophysique
Illustrationslocation maps; tables
ProgrammeService d'information sur les dangers naturels au Canada, Service d'information sur les dangers naturels au Canada
Résumé(non publié)
La Commission géologique du nouvel ensemble de cartes des risques sismiques du Canada ont été préparés pour les codes de conception parasismique dans l'édition 2015 du Code national du bâtiment du Canada (CNBC). Le United States Geological Survey (USGS) a publié un ensemble similaire de cartes en 2014 couvrant la conterminous États-Unis pour le Programme de réduction des risques sismiques national (NEHRP). Les 2015 cartes CCNB adoptent désormais un modèle entièrement probabiliste qui fournit des valeurs moyennes de risque conformément à l'approche utilisée par l'USGS. Ceci fournit une meilleure base pour comparer les deux modèles nationaux. Correction des différences dans l'état d'un site de référence [classe C (Vs30 = 450 m / s) au Canada et de la limite B / C (760 m / s) aux États-Unis], il ya un accord général dans le modèle de risque et relative les niveaux de risque, comme le montre la comparaison des valeurs entre les villes canadiennes et américaines appropriées et en examinant les cartes de la région frontalière. Toutefois, les contours de danger ne correspondent pas nécessairement à travers la frontière. Les différences dans la définition des zones de source, le choix des mouvements du sol équations de prédiction, et le mode d'incorporation de subduction de Cascadia tremblements de terre contribuent à ces différences transfrontalières.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Tant la Commission géologique du Canada et la Commission géologique des États-Unis ont récemment terminé les mises à jour de modèles qui estiment le tremblement de terre attendu secouant dans leurs pays respectifs. Ces valeurs se serrant sont utilisés dans les codes de construction nationaux pour aider à définir les exigences de conception des structures parasismiques. Malgré les différences dans les entrées du modèle, les programmes de calcul de risque, et la philosophie, il est généralement bonne similitude dans le niveau et la structure de l'aléa sismique à travers la frontière canado-américaine. Comprendre ces différences conduira à une plus grande harmonisation dans les méthodes utilisées par les deux agences.
GEOSCAN ID296728