GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA triple-ratios characterization of nitrogen-containing compounds in atmospheric N samples from Alberta using chemical conversion and thermal decomposition of N2O
AuteurSmirnoff, A; Savard, M M; Vet, R; Simard, M C
SourceAdvances in Stable Isotope Techniques and Applications, ASITA 2014, presentations; 2014 p. 1-17
LiensOnline - En ligne (PDF, 2.24 MB)
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150123
RéunionASITA (Advances in Stable Isotope Techniques and Applications) 2014 Conference; Davis, CA; US; juin 15 - 18, 2014
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceAlberta
SNRC82I/01; 83H/11; 83H/12
Lat/Long OENS-112.5000 -112.0000 50.2500 50.0000
Lat/Long OENS-114.0000 -113.0000 53.7500 52.5000
Sujetsazote; etudes isotopiques; isotopes d'oxygène; géochimie
ProgrammeDéveloppement durable des sables bitumineux, Géosciences environnementales
Résumé(non publié)
Afin de mieux comprendre les sources et le devenir des espèces azotées dans l'atmosphère, il est utile de caractériser les rapports isotopiques (d15N, d17O, d18O) dans plusieurs formes et espèces atmosphériques (précipitations, gaz, particules). Afin de parvenir à ce but, nous avons tout d'abord converti chimiquement le NO3- et le NH4+ accumulés sur les filtres et matériaux absorbants en NO2-, puis en N2O. Par la suite, le gaz résultant a été décomposé en N2 et O2 et analysé à l'aide d'un spectromètre de masse de rapports isotopiques (SMRI) employant un système de préconcentration équipé d'un four de réduction à fil d'or, suivant la méthode décrite dans une publication antérieure (Smirnoff et al., 2012). Cependant, afin d'être en mesure d'analyser des échantillons de l'atmosphère renfermant de faibles concentrations de composés d'intérêt, nous avons dû modifier les protocoles existants pour la préparation des échantillons et les analyses isotopiques. À l'aide des procédures modifiées, nous avons été en mesure de réduire la quantité requise pour l'analyse de NH4+ de 50 % et celle de NO3+ de 70 %. En conséquence, des échantillons renfermant aussi peu que 48nmole de NH4+ ou 37 nmole de NO3- ont pu être analysés pour leur valeur de d15N dans l'ammonium et l'ammoniac ainsi que pour les valeurs de d17O, d18O et de d15N dans les nitrites/nitrates. Toutes les analyses ont été réalisées à l'aide d'un seul système préconcentration/four de réduction à fil d'or-SMRI. Cette approche permet de déterminer le spectre des rapports isotopiques d15N, d17O and d18O de différentes espèces atmosphériques dont le nitrate, le nitrite, l'acide nitrique, le dioxyde d'azote, l'oxyde nitreux, l'ammoniac et l'ammonium. Les résultats obtenus pour les divers échantillons recueillis sont intégrés et analysés à la lumière de leurs sources d'émission respectives qui comprennent l'agriculture, les compresseurs de gaz, le transport urbain et les centrales thermiques alimentées au charbon. Ces résultats fourniront une contribution substantielle à notre compréhension des sources et des trajectoires du nitrate, du nitrite et de l'ammonium et de leurs répercussions sur le cycle terrestre de l'azote.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Afin de mieux discerner les sources de contaminants dazote atmosphériques ainsi que leurs distributions dans lenvironnement, il est essentiel dutiliser une large gamme dindicateurs environnementaux. Afin de réaliser cet objectif, nous avons d'abord converti chimiquement plusieurs espèces contenant de lazote sous forme l'oxyde nitreux. Par la suite, le gaz obtenu a été décomposé en diazote et dioxygène, analysés par le biais dune nouvelle procédure que l'équipe de la CGC a développée au cours des dernières années. Dans cette étude, afin dêtre en mesure d'analyser des concentrations extrêmement faibles déchantillons atmosphériques, nous avons modifié les protocoles existants pour la préparation et les analyses isotopiques. En utilisant les procédures modifiées, des échantillons de faibles concentrations (jusqu'à 50 % - 70 % plus faibles que celles classiquement recommandées) ont été analysées. Les résultats des différents échantillons recueillis seront interprétés dans leur contexte d'échantillonnage respectif. Ces résultats vont contribuer considérablement à la distinction des sources et à la compréhension des voies de transformation des nitrate, nitrite et ammonium, et de leurs impacts sur le cycle de lazote terrestre.
GEOSCAN ID296723