GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAn isotopic approach to source apportionment of PAHs in the Athabasca oil sands region
AuteurAhad, J; Jautzy, J; Smirnoff, A; Gobeil, C; Savard, M
SourceEnviroAnalysis 2015, the environmental solutions conference, program; 2015 p. 11
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150118
RéunionEnviroAnalysis 2015, The Environmental Solutions Conference; Banff, AB; CA; juillet 12-15, 2015
Documentlivre
Lang.anglais
Medianumérique; en ligne
Formatspdf
ProvinceAlberta
Sujetsisotopes; isotopes de carbone; etudes isotopiques; géologie de l'environnement; combustibles fossiles
ProgrammeDéveloppement durable des sables bitumineux, Géosciences de l'environnement
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
La croissance continue des activités d 'exploitation minière et de valorisation dans la région des sables pétrolifères de l 'Athabasca au Canada soulève des inquiétudes quant aux émissions de contaminants tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Les HAP, qui sont présents en concentrations naturelles élevées dans des sources pétrogéniques telles que le bitume des sables pétrolifères de l 'Athabasca, sont aussi produits par voie pétrogénique, lors de la combustion incomplète de la matière organique, ou par voie biologique, dans les stades précoces de la diagenèse sédimentaire. Pour comprendre les impacts de l 'exploitation minière des sables pétrolifères sur l 'environnement immédiat, nous devons recourir à des techniques qui permettent une discrimination des différentes sources. Dans le présent article, nous rendons compte des résultats de diverses études menées dans le cadre du projet sur la durabilité des ressources en charbon et en sables pétrolifères de Ressources naturelles Canada qui utilisent l 'analyse isotopique des composés spécifiques (d13C, d2H et d14C) pour circonscrire et quantifier les différentes sources de HAP dans la région des sables pétrolifères de l 'Athabasca. Les analyses ont été réalisées sur des sédiments lacustres datés afin de fournir une importante composante temporelle. La caractérisation par les isotopes stables du carbone (d13C) laisse croire que des poussières fugitives représentent la source des HAP déposés dans un lac tributaire situé à 55 km au sud-est du principal secteur d 'opérations minières et que les feux de forêt contribuent à la majeure partie des HAP déposés dans les lacs du nord-ouest de la Saskatchewan situés entre 100 et 220 km à l 'est 'nord-est de la région des sables pétrolifères de l 'Athabasca. L 'application de l 'analyse de d13C concurremment à celle des isotopes stables de l 'hydrogène (d2H) permet de mieux cerner les possibles apports reliés aux activités minières et de fournir des preuves de l 'existence de coke de pétrole de sables pétrolifères dans un petit lac du delta de la Paix-Athabasca situé à environ 150 km au nord du centre des opérations minières. Dans une étude examinant les sources des concentrations naturelles de HAP apportées au delta de la Paix-Athabasca par le bassin versant de la rivière de la Paix, les isotopes de radiocarbone (d14C) rendent compte principalement d 'une source pétrogénique naturelle (93 % pétrogénique, 7 % liée aux feux de forêt) pour les HAP alkylés au cours du dernier demi-siècle. Notre recherche prouve que les mesures isotopiques au niveau moléculaire fournissent un puissant outil pour l 'identification et la quantification des sources naturelles et anthropiques de HAP dans la région des sables pétrolifères de l 'Athabasca.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont un groupe de contaminants organiques présents naturellement dans la région des sables bitumineux de l'Athabasca. Ils sont rejetés dans l'environnement par diverses sources, y compris certaines qui ne sont pas associées à l'exploitation minière (p. ex. les feux de forêt). Une approche rigoureuse pour discriminer les sources de HAP est essentielle pour comprendre dans quelle mesure le développement des sables bitumineux contribue aux émissions atmosphériques de contaminants dans les sites distaux. Ici, nous présentons les résultats de plusieurs études réalisées dans le cadre du projet CORES Project (Coal & Oil sands Resources Environmental Sustainability, 2009-2014), qui utilisait l'analyse isotopique (carbone et hydrogène) sur composés spécifiques afin délimiter et quantifier les sources de HAP dans la région des sables bitumineux de l'Athabasca. Cette recherche a démontré que l'analyse isotopique sur composés spécifiques fournit un outil puissant pour la répartition par source de HAP. Cette information est essentielle pour élaborer des stratégies et des pratiques de gestion environnementale réussies.
GEOSCAN ID296703