GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreU-Pb zircon geochronology and phase equilibria modelling of a mafic eclogite from the Sumdo complex of south-east Tibet: insights into prograde zircon growth and the assembly of the Tibetan plateau
AuteurWeller, O M; St-Onge, M R; Rayner, N; Waters, D J; Searle, M P; Palin, R M
SourceLithos vol. 262, 2016 p. 729-741, https://doi.org/10.1016/j.lithos.2016.06.005
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150104
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.lithos.2016.06.005
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
Lat/Long OENS 92.4667 92.8833 30.0000 29.7833
Sujetsdatation radiométrique; datation au uranium-plomb; pétrographie; équilibres de phases; antécédents tectoniques; terrains; sutures; zones de subduction; métamorphisme progressif; conditions de pression-température; antecedents thermiques; cristallisation; recristallisation; morphologie cristalline; roches mafiques; éclogîtes; zircon; géologie du substratum rocheux; lithologie; roches ignées; roches intrusives; magmas; roches métamorphiques; analyses chimiques; fluorescence aux rayons x; analyses des éléments en trace; analyses des éléments majeurs; Plateau de Tibetan ; géochronologie; tectonique; pétrologie ignée et métamorphique; Phanérozoïque; Mésozoïque; Trias; Paléozoïque; Permien
Illustrationsgeological sketch maps; photomicrographs; tables; phase diagrams; plots
ProgrammeCartographie du substratum rocheux de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
L'intégration de la pétro-géochronologie avec zircon et la modélisation de diagramme de phase d'équilibre a délimité l'âge et les conditions métamorphiques pour un échantillon de l'éclogite Sumdo du Tibet du sud-est. Cette étude fournit aussi une documentation de la croissance de zircon métamorphique comme processus prograde. La géochronologie U-Pb in situ du zircon révèle que l'éclogite contient une seule population de zircon avec un âge de cristallisation de 273,6 ± 2,8 Ma. La modélisation de diagramme de phase d'équilibre avec THERMOCALC indique qu'une seule suite d'inclusions dans le zircon est stable aux conditions variant entre ~ 15,5 à 17,5 kbar et 470-510 °C, bien au-dessous des conditions métamorphiques de pointe de 26 ± 1 kbar et 640 ± 50 °C. Ceci limite l'âge du zircon a un point sur le chemin prograde éclogitique. Il est révélé que la présence de grenat et d'omphacite, sous forme d'inclusions dans le zircon, n'est pas suffisante pour démontrer qu'un zircon a cristallisé pendant le métamorphisme culminant, puisque ces deux minéraux sont stables dans de grandes régions de l'espace d'équilibre de phase. Plutôt, il est suggéré que la cristallisation du zircon s'est produite concomitamment avec la transition prograde titanite ' rutile. Les résultats indiquent que les estimés des taux de métamorphisme au faciès éclogitique obtenus à partir d'âges U-Pb provenant du zircon pourraient nécessiter une révision, car ces âges pourraient sous-estimer les vitesses d'exhumation.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le zircon est un minéral accessoire commun et se trouve dans une variété de roches. Il est un minéral extrêmement important pour les géologues puisqu'il est possible de déterminer son âge de cristallisation utilisant une technique de datation uranium-plomb. Pour les roches ignées, un âge de zircon correspond simplement à l'âge de cristallisation de sa roche magmatique hôtesse. Cependant, comprendre quand un zircon cristallise dans une roche métamorphique est beaucoup plus compliqué. Dans cette étude nous présentons une étude de cas d'une éclogite, un type particulier de roche métamorphique. Contrairement aux études précédentes indiquant que le zircon représente le métamorphisme culminant d'une roche, nous démontrons que le zircon cristallise pendant le métamorphisme durant l'enfouissement (le métamorphisme prograde), et ne représente donc pas nécessairement le métamorphisme culminant. Notre étude a des implications sur notre compréhension des taux d'enfouissement et d'exhumation des roches.
GEOSCAN ID296660