GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreHistorically unprecedented global glacier changes in the early 21st century
AuteurZemp, M; Frey, H; Gartner-Roer, I; Nussbaumer, S U; Hoelzle, M; Paul, F; Haeberli, W; Denzinger, F; Ahlstrom, A P; Anderson, B; Bajracharya, S; Baroni, C; Braun, L N; Cáceres, B E; Casassa, G; Cobos, G; Dávila, L R; Delgado granados, H; Demuth, M N; Espizua, L; Fischer, A; Fujita, K; Gadek, B; Ghazanfar, A; Hagen, J O; Holmlund, P; Karimi, N; Li, Z; Pelto, M; Pitte, P; Popovnin, V V; Portocarrero, C; Prinz, R; Sangewar, C V; Severskiy, I; Sigurðsson, O; Soruco, A; Usubaliev, R; Vincent, C
SourceJournal of Glaciology vol. 61, (2015), no. 228, 2015 p. 745-762, https://doi.org/10.3189/2015JoG15J017
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150094
ÉditeurInternational Glaciological Society
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.3189/2015JoG15J017
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS-180.0000 180.0000 90.0000 -90.0000
Sujetsglaciers; levés glaciaires; dépôts glaciaires; antecedents glaciaires; glaciation; déglaciation; fluctuations climatiques; glace massive; épaisseurs des glaces; glace; concentration de glace; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; tables; plots
ProgrammeSurveillance des variables climatiques, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Les observations révèlent que les glaciers de la planète sont en recul et perdent de leur masse. Depuis plus d'un siècle, les activités de surveillance des glaciers coordonnées à l'échelle internationale fournissent un jeu de données sans précédent sur les observations des glaciers effectuées au sol, dans les airs et dans l'espace. Les études sur les glaciers portent généralement sur des parties particulières des jeux de données afin d'obtenir des évaluations optimales des données relatives au bilan de masse qui sont en lien avec les impacts qu'exercent les glaciers sur les variations du niveau de la mer à l'échelle planétaire ou du ruissellement à l'échelle régionale. Dans la présente étude, nous fournissons un survol et une analyse des principaux jeux de données d'observations compilés par le Service mondial de surveillance des glaciers. Le jeu de données sur les variations du front des glaciers (env. 42 000 depuis 1600) fournit des preuves non ambigües à l'effet que le recul des glaciers depuis plus d'un siècle est un phénomène planétaire. Les périodes de réavancée intermittentes aux échelles régionale et décennale sont généralement limitées à un sous-ensemble de glaciers et les positions maximales atteintes par ceux-ci ne se rapprochent de celles du Petit Âge glaciaire (ou de l'Holocène). Les observations glaciologiques et géodésiques (env. 5200 depuis 1850) montrent que les taux de perte de masse du début du XXIe siècle sont sans précédent à l'échelle planétaire, au moins pour la période observée et probablement aussi pour la période de l'histoire où nous possédons des écrits, comme l'indiquent aussi les reconstitutions établies à partir des textes et des illustrations de documents. Ce fort débalancement implique que les glaciers dans plusieurs régions vont probablement connaître une perte additionnelle de glace, même si le climat demeure stable.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La glace de glacier est un matériau géologique formé par des processus de déposition et de densification et d'écoulement dynamique. Les fluctuations des glaciers sont des indicateurs très fiables des changements climatiques, qui tiennent compte des flux de précipitation, de la température de l'air et du rayonnement solaire/couvert nuageux à la surface de la Terre. Des activités coordonnées à l'échelle mondiale de mesure des glaciers sont réalisées depuis plus d'un siècle; elles offrent une occasion unique d'examiner à long terme des mesures plus actuelles. L'article fournit la preuve que le retrait des glaciers qui a cours depuis un siècle est un phénomène mondial. Ce retrait continue d'être stimulé par des bilans de masse négatifs des glaciers qui n'ont jamais été observés à l'échelle mondiale au moins depuis le début des relevés d'observation, voire même depuis les premiers textes historiques selon les reconstructions faites à partir d'écrits et de dessins. Les plus importants bilans de masse négatifs ont eu lieu au cours des deux dernières décennies ' selon la région. Ce déséquilibre signifie que, dans plusieurs régions, les glaciers pourraient fondre même en l'absence de changements climatiques.
GEOSCAN ID296640