GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGrowth of a young pingo in the Canadian Arctic observed by RADARSAT-2 interferometric satellite radar
AuteurSamsonov, S V; Lantz, T C; Kokelj, S V; Zhang, Y
SourceThe Cryosphere vol. 10, 2016 p. 799-810, https://doi.org/10.5194/tc-10-799-2016 (Accès ouvert)
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150078
ÉditeurCopernicus GmbH
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.5194/tc-10-799-2016
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC107E/07
Lat/Long OENS-133.2000 -133.1333 69.4333 69.3667
Sujetssatellites; imagerie par satellite; pingos; topographie glaciaire; elements glaciaires; déformation; pergélisol; congélation du sol; glace fossile; établissement de modèles; géophysique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; satellite images; tables; plots
ProgrammeScience de la télédétection spatiale, Méthodologie
Diffusé2016 04 15
Résumé(non publié)
Les progrès réalisés dans la technologie radar accroissent notre capacité de détecter les déformations à la surface de la Terre dans les milieux pergélisolés. Dans le présent article, nous utilisons l'interférométrie différentielle par radar à synthèse d'ouverture (D-InRSO) pour décrire la croissance d'un vaste pingo relativement jeune dans les terres côtières de Tuktoyaktuk. L'imagerie RADARSAT-2 haute résolution (2011-2014) soumise à une analyse multidimensionnelle à l'aide de sous-ensembles d'images RSO à courte ligne de base a révélé un soulèvement maximal en dôme de 2,7 cm/a dans le bassin d'un lac drainé. Les mesures satellitaires donnent à penser que cette entité est un pingo en pleine croissance présentant l'un des plus grands diamètres de la région. Les changements de hauteur observés ont été modélisés à l'aide d'une plaque elliptique à bordure serrée de 348 x 290 m à charge uniformément répartie. L'analyse d'anciennes photos aériennes donne à penser que le soulèvement de la surface du sol à cet endroit s'est amorcé quelque part entre 1935 et 1951, après le drainage de l'étang résiduel. Le soulèvement est en grande partie lié à la croissance de glace intrusive, puisque l'expansion de 9 % de l'eau interstitielle associée à l'agradation du pergélisol dans des sables saturés n'est pas suffisante pour expliquer les taux de déformation observés à court ou à long terme. L'épaisseur modélisée du pergélisol riche en glace à l'aide du modèle Northern Ecosystem Soil Temperature (NEST; température du sol dans les écosystèmes nordiques) est compatible avec la hauteur maximale de cette entité. L'agradation modélisée du pergélisol de 1972 à 2014 fournit des valeurs proches des changements de hauteur estimés à partir des photos aériennes pour cette période. Prises ensemble, ces diverses sources de données indiquent que le soulèvement est en partie le résultat du gel d'une lentille d'eau sous-jacente au pingo. Les variations saisonnières du taux de soulèvement observées dans les données (D-InRSO) reproduisent fidèlement la configuration saisonnière modélisée du taux d'enfoncement du front de gel. Notre étude révèle que l'interférométrie par satellite radar peut contribuer à la détection et à la compréhension de la dynamique du soulèvement des terrains en réponse à l'agradation du pergélisol et à la formation de glace de sol dans les environnements polaires éloignés. Le taux de croissance actuel est inférieur au taux modélisé et nous n'observons pas d'indications claires de croissance d'autres petits pingos contrairement à ce qui a été relevé dans d'autres études de terrain effectuées antérieurement aux années 1990 surtout. Un examen de cette divergence apparente fournit une occasion de pousser un peu plus loin l'élaboration de méthodes d'observation et de modèles.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
On observe la croissance d'un pingo jusqu'alors inconnue dans la péninsule Tuktoyaktuk pour la première fois par interférométrie radar par satellite . La images RADARSAT-2 de 2011 à 2014 à haute résolution a révélé le soulèvement de terrain situé dans un fond du lac . Le taux de déformation détectée est supérieure à soulèvement induite par l' aggradation du pergélisol uniforme. Stereophotos historiques et observations sur le terrain ont confirmé que la fonction détectée est un jeune pingo croissante . Cette étude démontre que le radar satellite interférométrie peut contribuer avec succès à comprendre la dynamique de pingos dans les environnements terrestres et éventuellement martiens.
GEOSCAN ID296556