GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeochemistry and petrology of a middle triassic source rock in the Canadian arctic
AuteurKondla, D; Sanei, H; Ardakani, O H; Ghanizadeh, A; Aquino, S; Clarkson, C
Source 2015, 1 pages
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150037
ÉditeurGoldschmidt
RéunionGoldschmidt; Prague; CZ; août 16-21, 2015
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC38G; 38H; 39; 340; 48G; 48H; 49; 58G; 58H; 59; 560; 68G; 68H; 69; 78G; 78H; 79; 88G; 88H; 89; 98G; 98H; 99A; 99B; 99C; 99D
Lat/Long OENS-128.0000 -72.0000 84.0000 75.0000
Sujetsschistes bitumineux; pétrole; géochimie du pétrole; géochimie du gaz; géochimie des hydrocarbures; géochimie des roches; géochimie du sédiment; bassins sédimentaires; bitume; analyses pétrographiques; pétrophysique; pétrologie du sediment; exploration pétrolière; reservoirs; géologie économique; combustibles fossiles; géochimie; Trias
ProgrammeCaractérisation des réservoirs de schiste, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
Des strates à grain fin riches en matière organique du Trias moyen s'étendent à l'ensemble du bassin de Sverdrup dans l'archipel Arctique canadien. On croit qu'elles constituent une importante source pour un grand nombre de gisements d'hydrocarbures conventionnels dans le bassin. Les résultats d'études géochimiques et pétrophysiques de la succession révèlent que certaines zones présentent un potentiel pour l'exploitation de pétrole/gaz de shale. Nous avons étudié les shales et les siltstones de trois localités réparties dans le bassin (bordure sud, centre du bassin et bordure nord) suivant une approche intégrée dans le but de relier les conditions de dépôt à la distribution et à l'accumulation de la matière organique. Les deux localités de bordure du bassin sont immatures du point de vue thermique et ne présentent aucun potentiel comme réservoirs d'hydrocarbures à même leurs roches mères. L'intervalle supérieur à la localité du centre du bassin se situe dans la fenêtre à huile et renferme une abondance de bitume solide ainsi que des hydrocarbures libres. Les résultats préliminaires donnent à penser qu'il existe une relation positive entre les nodules microscopiques de phosphates et l'accumulation de pétrole libre dans cette zone. Les variations dans les concentrations d'éléments traces et d'éléments des terres rares fournissent de l'information quant aux conditions d'oxydo-réduction ainsi qu'aux apports de matériaux détritiques et de nutriments lors de la sédimentation. En plus des variations de ces paramètres à l'échelle du bassin, des variations plus fines des conditions peuvent aussi être distinguées à chacune des localités, ce qui permet de constater la façon dont ces conditions ont changé au cours du temps. En ayant recours à une suite d'indicateurs indirects fondés sur la composition élémentaire, en combinaison avec la pétrologie organique et la microscopie électronique à balayage, nous tenterons de filtrer les effets des altérations diagénétiques sur la composition chimique.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cette étude utilise des données élémentaires pour déterminer les conditions de dépôt des strates du Trias moyen du bassin Sverdrup, dans les îles de l'Arctique canadien. Utilisée parallèlement avec la microscopie des matières organiques, cette information peut servir à déterminer les zones potentielles riches en hydrocarbures.
GEOSCAN ID296376