GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreArchitecture and morphodynamics of a 16 Ga fluvial sandstone: Ellice Formation of Elu Basin, Arctic Canada
AuteurIelpi, A; Rainbird, R H
SourceSedimentology 2015., https://doi.org/10.1111/sed.12211 (Accès ouvert)
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150028
ÉditeurWiley-Blackwell
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1111/sed.12211
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC77; 87; 97
Lat/Long OENS-108.0000 -106.0000 68.7500 68.0000
Sujetsroches sédimentaires; grès; dépôts fluviaux; études fluviales; sedimentation; structures sédimentaires; milieux sédimentaires; dépôts éoliens; milieu côtièr; études côtières; Formation d'Ellice ; Bassin d'Elu ; sédimentologie; Précambrien
Illustrationslocation maps; photographs; rose diagrams; tables; stratigraphic sections
ProgrammeChantrey-Thelon de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2015 06 19
Résumé(non publié)
Les dépôts fluviatiles du Précambrien sont habituellement décrits comme des nappes de sédiments organisées selon une architecture simple, dont les matériaux se sont accumulés dans de larges plaines de cours d'eau anastomosés peu profonds. Dans le présent article, nous étudions la variabilité géomorphologique et la morphodynamique de la Formation d'Ellice, âgée de 1,6 Ga, du bassin d'Elu (Nunavut, Canada). La Formation d'Ellice est bien représentée en affleurements le long de plates-formes côtières et de falaises en escaliers, qui permettent d'évaluer son organisation sédimentaire tant en plan qu'en coupe. Des roches silicoclastiques surmontent des dépôts plus anciens et des roches cristallines de l'Archéen et rendent compte d'un dépôt dans des milieux fluviaux, éoliens, côtiers et marins littoraux. Les dépôts fluviatiles révèlent un drainage vers l'ouest'nord-ouest alors que les sédiments marins sus-jacents rendent compte d'une transgression vers l'est'sud-est. À l'échelle du bassin, la Formation d'Ellice révèle des directions de paléocourants dispersées à sa base et plus haut dans la coupe où les dépôts fluviatiles sont associés à des dépôts éoliens. Ailleurs, les directions de paléocourants principalement unimodales rendent compte d'une importante sédimentation dans des cours d'eau à faible sinuosité. À l'intérieur des dépôts continentaux, on a pu reconnaître des éléments d'organisation propres aux milieux fluviatiles, fluviatiles-éoliens et côtiers. Les éléments fluviatiles comprennent des grès à stratification oblique avec un peu de conglomérats qui, dans l'ensemble, affichent une tendance à une granodécroissance ascendante, associée à une diminution de la conservation, de la dimension et du regroupement des corps sédimentaires de chenaux. Ces arrangements seraient le reflet de la transition d'un dépôt dans le lit principal des rivières à celui se déroulant dans des plaines alluviales matures. Les éléments de cours d'eau à faible sinuosité sont les plus communs et comprennent des corps sédimentaires de chenaux principaux, des bourrelets latéraux allongés et des bourrelets de chenaux médians avec une topographie de crêtes et creux bien développée. Les complexes de chenaux-bourrelets à forte sinuosité révèlent une rotation de l'écoulement à l'extrémité amont des bourrelets et livrent des preuves d'une expansion des bourrelets accompagnée d'une rotation et d'un déplacement latéral. Les éléments fluviatiles-éoliens sont composés de dunes éoliennes juxtaposées à des corps sédimentaires de chenaux isolés et à des bourrelets attachés aux berges. Des nappes secondaires de sédiments fluviatiles-éoliens mélangés rendent compte d'une sédimentation locale dans des bassins de plaine inondable non confinés ou sur les hautes terres séparant des chenaux distributaires. Enfin, les éléments côtiers comprennent de petits complexes deltaïques composés de corps sédimentaires de chenaux distributaires riches en sable qui alimentent des bourrelets d'embouchure hétérolithiques. Dans l'ensemble, la succession sédimentaire de la Formation d'Ellice sert d'exemple précambrien démontrant que les alluvions sont localement caractérisées par une plus grande variabilité géomorphologique qu'on l'avait cru jusqu'alors.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Habituellement, les dépôts fluviatiles du Précambrien étaient décrits comme de larges plaines anastomosées et peu profondes, ayant une géométrie en forme de nappes. Dans le présent article, nous tentons de montrer que ce n'est pas toujours le cas, en nous appuyant sur un examen de la Formation d'Ellice, datant de 1,6 Ga, dans le bassin d'Elu au Nunavut (Canada). La Formation d'Ellice est affleurante le long des plateformes et des falaises littorales, ce qui permet d'évaluer sa sédimentologie à la fois en coupe et en plan. Des grès qui reposent sur des dépôts plus anciens et des roches cristallines de l'Archéen témoignent de la sédimentation dans les cours d'eau, les dunes éoliennes et les milieux côtiers et marins littoraux. Les dépôts fluviatiles présentent un drainage de direction ouestnordouest, alors que les dépôts épicontinentaux sus-jacents indiquent une transgression marine vers l'estsudest. La Formation d'Ellice présente des structures montrant que les cours d'eau avaient initialement des directions de transport dispersées, qui ont pris de plus en plus la forme d'un écoulement unidirectionnel. Dans l'ensemble, la Formation d'Ellice représente un exemple du Précambrien, où les alluvions étaient caractérisées, par endroits, par une plus grande variabilité géomorphologique qu'on ne le supposait auparavant.
GEOSCAN ID296366