GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMode of emplacement of Archean komatiitic tuffs and flows in the Selkirk Bay area, Melville Peninsula, Nunavut, Canada
AuteurRichan, L; Gibson, H L; Houle, M G; Lesher, C M; Wodicka, N
SourcePrecambrian Research vol. 263, 2015 p. 174-196, https://doi.org/10.1016/j.precamres.2015.03.004
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150021
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.precamres.2015.03.004
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC47B/02
Lat/Long OENS -85.6500 -85.5833 68.1833 68.1500
Sujetsceintures de roche verte; komatiites; tufs volcaniques; serpentine; chlorite; amphibole; métamorphisme; pyroclastiques; magmas; volcanisme; roches métavolcaniques ultramafiques; bassins volcaniques; olivine; laves; géochimie; pétrologie ignée et métamorphique
Illustrationslocation maps; geologic maps; structural cross-sections; tables; photographs; structural diagrams; graphs
ProgrammeLa géocartographie de l'énergie et des minéraux - coordination, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Dans la presqu'île Melville (Nunavut, Canada), la ceinture de roches vertes de Prince Albert, qui remonte à 2,97 Ga, renferme de nombreuses unités de coulées komatiitiques différenciées et non différenciées, ainsi que des unités latéralement étendues de tufs komatiitiques dans la région de la baie Selkirk. Ces unités sont serpentinisées, chloritisées, amphibolitisées et, dans une moindre mesure, carbonatisées. Les tufs ont conservé des concentrations d'éléments qui sont typiques des komatiites appauvries en Al et sont identiques à celles des coulées komatiitiques associées, ce qui indique que les coulées et les tufs sont comagmatiques. Dans de nombreux affleurements, les coulées présentent des textures primaires bien conservées avec des zones supérieures à texture de spinifex bien développée et des zones inférieures à cumulats, qui sont caractéristiques des coulées komatiitiques différenciées. Cependant, les tufs n'ont pas conservé leurs microtextures primaires. Ils sont uniformément à grain fin et en grande partie massifs ou montrent une stratification plane. Ces caractéristiques qui s'ajoutent à leur grande étendue (jusqu'à 10 km latéralement et jusqu'à 10 m d'épaisseur), leur absence de contacts progressifs avec les coulées komatiitiques, ainsi que leurs compositions komatiitiques du point de la minéralogie et de la composition chimique appuient une origine pyroclastique, par le dépôt de retombées et de coulées de masse alimentées par des éruptions, et une accumulation subaquatique lors d'intervalles caractérisés par une faible activité effusive. Le faible contenu en éléments volatils du magma komatiitique, révélé par l'absence de vésicules dans les coulées komatiitiques associées et l'absence de lapillis scoriacés dans les tufs à grain fin, laisse croire à une origine liée à des éruptions pyroclastiques phréatomagmatiques. La composition des liquides des laves et tufs komatiitiques de la baie Selkirk est caractérisée par des concentrations de MgO pouvant atteindre 30 % en poids, ce qui est compatible avec une origine liée à un magma source komatiitique à forte teneur en magnésium. On a relevé des indices d'une contamination crustale pouvant atteindre 15 %, ce qui est également corroboré par de faibles enrichissements des terres rares légères et de Th par rapport à Nb. Les tendances affichées par les éléments majeurs et mineurs montrent que l'olivine constituait la phase minérale dominante du liquidus au cours des premiers stades de la cristallisation.
Les coulées komatiitiques de la ceinture de roches vertes de Prince Albert ont fait éruption sur des basaltes massifs et en coussins où elles ont formé d'épaisses coulées non différenciées à texture massive au sein de chenaux dont les flancs sont constitués de coulées en feuillets ou lobés à texture de spinifex. L'existence de bassins structuraux synvolcaniques et un affaissement par le jeu de failles semblent responsables de la canalisation des coulées ainsi que de l'accumulation localisée de coulées de masse ultramafiques à fragments non jointifs ainsi que de coulées volcanoclastiques de composition felsique. Les tufs komatiitiques sont présents dans deux intervalles stratigraphiques, ce qui indique qu'ils sont les produits d'au moins deux périodes d'éruptions pyroclastiques. Les strates sommitales rendent compte d'un passage à une séquence de lave à prédominance mafique plus marquée dans laquelle sont interstratifiées des coulées komatiitiques tant différenciées que non différenciées, qui est surmontée d'épais dépôts de volcaniclastites felsiques.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cet article présente les résultats d¿une étude pétrologique, géochimiques et volcanologiques de la ceinture de roches vertes du Prince Albert sur la Péninsule de Melville (Nunavut, Canada) qui contient plusieurs unités de coulés komatiitiques différenciées et non-différenciées et également une unité de tuff komatiitique latéralement extensive dans le secteur de la baie de Selkirk.
GEOSCAN ID296352