GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRegional mapping protocol, descriptive nomenclature and field database coding for iron oxide alkali-alteration (IOAA) ore systems and their IOCG, IOA and affiliated deposit types
AuteurCorriveau, L; deToni, A; Montreuil, J F; Wahl, J; Guilmette, C; Guilmette, S; Champagne, M; Dourlet, S
Source 2015 p. 1-3
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150013
ÉditeurAssociation géologique du Canada
Réunion2015 Joint Assembly AGU-GAC-MAC; Montreal; CA; mai 3-7, 2015
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsmétamorphisme thermal; altération thermique; oxydes de fer; minerais de fer; skarns; or; cuivre; uranium; gîtes volcanogènes; gisements d'uranium; gîtes de skarn; dépôts de brèches; gîtes métasomatiques de contact; apatite; minéraux métalliques; géologie économique
ProgrammeGéologie du substratum rocheux et des dépôts meubles du sud de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Les systèmes minéralisateurs à oxydes de fer et altérations en éléments alcalins (IOCG) sont les plus grands systèmes métasomatiques (altération hydrothermale) connus au sein de la croûte continentale. Les processus métasomatiques culminent en la formation de:
1) minerais de fer, de vanadium et autres métaux spécialisé au sein des gîtes à oxydes de fer ± apatite (IOA ou de type Kiruna),
2) ) minerais ou des sous-produits de métaux usuels, précieux, spécialisés et nucléaires au sein de gîtes IOCG des groupes à magnétite, magnétite et hématite et hématite
3) minerais polymétalliques au sein de skarns et ou de gisements d'uranium encaissé dans des albitites.
Chacun de ces types de gîtes est une conséquence du développement systémique de faciès métasomatiques à travers la croûte supérieure en réaction à une élévation anomale des géothermes associée à la montée à l'échelle régionale de colonnes de fluides très salins et à très hautes températures. De la profondeur à la surface, les fluides réagissent fortement avec et transforment intensément et de manière générale les roches précurseur sur environ 30x5x10 km pour former une série de faciès d'altération chacune avec leurs propres compositions, assemblages et compositions de minéraux, tailles des grains, textures et parfois même structures. En outre, les veines, stockwerks et brèches abondent et leurs remplissages sont souvent associés à de vastes halos d'altération périphériques. Les altérations peuvent remplacer, recouper, être transitionnelles avec, juxtaposées sur, superposées aux précurseurs incluant les altérations antérieures. Au cours de ces processus, certaines unités peuvent être totalement modifiées et "disparaître" de leur séquence stratigraphique d'origine. Identifier et cartographier ces altérations sont des clés d'une cartographie moderne d'où il est possible d'extraire des vecteurs d'exploration, chaque type d'altération pouvant culminer en la formation de leurs propres types de gîtes.
Cette contribution illustre les attributs géologiques mégascopiques de ces systèmes métasomatiques. Ensuite, il documente les protocoles de cartographie, la nomenclature et le système de codification de bases de données de terrain pour cartographier les systèmes à oxydes de fer et altération en éléments alcalins de la Fosse du Labrador (Québec) dans le cadre du programme de Géocartographie de l'Énergie et des Minéraux (GEM2) en partenariat avec le ministère des Ressources naturelles du Québec.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cette contribution du projet GEM2 ' Hudson-Ungava illustre les attributs géologiques mégascopiques des systèmes métasomatiques minéralisateurs à oxydes de fer et éléments alcalins. Ensuite, il documente les protocoles de cartographie regionale à locale, la nomenclature et le système de codification de bases de données de terrain pour cartographier la Fosse du Labrador (Québec) et y reporter la présence de systèmes à oxydes de fer et altération en éléments alcalins si rencontrés dans le cadre du programme de Géocartographie de l'Énergie et des Minéraux (GEM2). Cette codification de terrain sera par la suite mise en oeuvre en 2015 en collaboration avec notre partenaire GEM2: le ministère des Ressources naturelles du Québec. Identifier et cartographier ces altérations sont des clés d'une cartographie géologique régionale moderne d'où il est possible d'extraire des vecteurs d'exploration, chaque type d'altération pouvant culminer en la formation de ses propres types de gîtes.
GEOSCAN ID296331