GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeological investigations of the Cat Creek area in the Neoarchean Bird River greenstone belt, southeastern Manitoba (part of NTS 52L12): new insights into PGE-Ni-Cu-Cr mineralization
AuteurYang, X M; Gilbert, H P; Houle, M
SourceManitoba Department of Energy and Mines, Geological Services, Report of Activities 2012, 2012, 32-53 pages
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150008
ÉditeurManitoba Geological Survey |a Winnipeg, CN (Winnipeg, CN)
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceManitoba
SNRC52L/12
Lat/Long OENS-95.7167 -95.2333 50.6833 50.3833
Sujetsceintures de roche verte; platine; nickel; cuivre; chrome; minéralisation; gîtes minéralogiques; gisements minéraux; géologie du substratum rocheux; Archéen; Ceinture de Bird River Greenstone ; géologie économique; stratigraphie; Précambrien
Illustrationslocation maps; photographs; tables; plots; ternary diagrams
ProgrammeÉtude des gîtes magmatiques de Ni-Cu-EPG, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
La région du lac Cat Creek est située dans le bras nord de la ceinture de roches vertes de Bird River, à environ 145 km au nord-est de Winnipeg, dans le sud-est du Manitoba. La région d'étude est occupée par une suite de roches typiques des assemblages de roches vertes formés dans un cadre de marge continentale, au voisinage du Batholite de Maskwa Lake du Mésoarchéen. Les assemblages lithologiques se composent d'une suite de tonalite-trondhjémite-granodiorite, de roches supracrustales renfermant des roches volcaniques et des roches intrusives synvolcaniques de composition mafique à felsique, des roches épiclastiques et un peu de roches volcanoclastiques, de l'intrusion mafique-ultramafique stratifiée de Mayville, de granitoïdes hyperalumineux de stade tardif et d'une pegmatite apparentée. L'intrusion de Mayville consiste en un lopolite orienté est-ouest d'une longueur approximative de 10,5 km et d'une largeur pouvant atteindre 1,5 km. L'intrusion s'est mise en place dans une séquence de basaltes de dorsale médio-océanique (MORB) présente au sud et à l'ouest et est contact structural avec des roches granitoïdes à l'est. Au nord, l'intrusion de Mayville s'est mise en place dans des roches métasédimentaires dans lesquelles sont intercalées des roches volcanoclastiques et est par endroits juxtaposée structuralement à des roches granitoïdes. Bien que l'intrusion de Mayville ait récemment été la cible de travaux d'exploration en raison des importantes minéralisations de ÉGP-Ni-Cu-Cr qu'elle renferme, plusieurs questions fondamentales d'ordre métallogénique demeurent non résolues. Le présent rapport rend compte des résultats préliminaires de la cartographie géologique à l'échelle 1/12 500 menée par la Manitoba Geological Survey en 2012, ainsi que des données lithologiques, lithogéochimiques et géochronologiques acquises au cours de la dernière année. Douze unités cartographiques ont été identifiées dans la région cartographique de Cat Creek Lake. La cartographie géologique et l'étude géochimique donnent à penser que les basaltes de type MORB et les roches intrusives appparentées, de même que l'intrusion de Mayville, se seraient mis en place dans un milieu d'arrière-arc en extension caractérisé par une croûte relativement mince (env. 21 km) et dans un cadre de marge continentale. Les données de l'actuelle carte géologique indiquent que l'intrusion de Mayville du Néoarchéen (âge U-Pb sur zircon de 2743 ± 1 Ma) se compose surtout de gabbro anorthositique, d'anorthosite gabbroïque et d'anorthosite, avec des quantités secondaires de mélagabbro et de pyroxénite à la base et de gabbro au sommet. Cette intrusion est semblable aux complexes anorthositiques de l'Archéen ailleurs et peut être subdivisée en une zone bréchique et hétérolithique inférieure et une zone d'anorthosite et de leucogabbro supérieure. La signature géochimique de l'intrusion de Mayville laisse croire que le magma source était de type tholéiitique enrichi en alumine qui proviendrait d'un fort degré de fusion partielle d'un manteau lithosphérique subcontinental; il pourrait avoir été soumis à des processus d'assimilation et de cristallisation fractionnée lors de sa mise en place dans la succession de roches supracrustales. Un épisode précoce de saturation en sulfures déclenché par une contamination crustale ou l'introduction de soufre extérieur aurait vraisemblablement généré la minéralisation magmatique de sulfures à Ni-Cu-ÉGP à la base de l'intrusion. L'injection d'un ou de plusieurs volumes de bain magmatique de composition mafique-ultramafique pourrait avoir produit la minéralisation de ÉGP et Cr dans les zones de transition entre les différentes phases composant l'intrusion. En outre, on a relevé que l'anorthosite calcique de l'intrusion de Mayville pourrait représenter une source possible de matériaux pour la fabrication de produits chimiques à base d'aluminium.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Ce rapport présente les résultats préliminaires découlant de la cartographie régionale à l'échelle 1 : 12 500 effectué par la Commission géologique du Manitoba en 2012 et également les données pétrologiques, géochimiques et géochronologiques obtenues dans la dernière année. Douze unités cartographiable ont été identifié dans la région de Cat Lake incluant une succession de roches supracrustales et l'intrusion de Mayville.
GEOSCAN ID296298