GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreResolution measures for 3D magnetic inversions
AuteurPilkington, M
SourceGeophysics vol. 81, no. 2, 2016 p. 1-9, https://doi.org/10.1190/GEO2015-0081.1
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150005
ÉditeurSociety of Exploration Geophysicists
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1190/GEO2015-0081.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsinterprétations magnétiques; levés magnétiques; établissement de modèles magnétiques; établissement de modèles structuraux; modélisation numérique de terrain; simulations par ordinateur; cartographie par ordinateur; cartographie électromagnétique; géophysique; géomathématique
Illustrationsequations; graphs
ProgrammeDeveloppements methodologie, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(disponible en anglais seulement)
Inversion of magnetic data into three-dimensional models is becoming commonplace. The theoretical basis of the method is well established and has been extended to include constraints based on physical properties and geological information. Nevertheless, only limited attention is paid to assessing the reliability of computed models, which usually involves deriving some measure of how well features within the models can be resolved. Resolution lengths determined from resolution matrices can be unrealistically small, suggesting that the recovered models are more reliable than they really are. One cause of this effect is the calculated model itself, which directly influences the character of the resolving functions. An approximate resolution measure not affected by the calculated model is suggested here, and found to give more realistic resolving lengths. This approximation is computationally less demanding and can be calculated prior to inversion. It suggests that resolution length is equal to the depth of the parameter or model feature of interest.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Des méthodes d'inversion sont utilisées pour déterminer la distribution 3D des propriétés physiques extraites d'un jeu de données géophysiques. L'inversion des données sur les champs magnétiques fournit une distribution 3D de la magnétisation au sein d'un volume sous la surface. Comme le processus d'inversion est ambigu, nous devons disposer d'un moyen permettant de jauger la valeur des résultats calculés. Une longueur de résolution montre l'échelle dans laquelle les résultats sont fiables. Ici, nous proposons une nouvelle mesure de la résolution approximative qui donne des résultats fiables et est plus facilement calculée que selon les méthodes standard.
GEOSCAN ID296295