GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeospatial integration of regional geochemical data with the uranium exploration model to enhance exploration in the Athabasca Basin, Canada
AuteurPotter, E; Wright, D
Source2015 CIM Convention, technical abstracts booklet/Congrès ICM 2015, livret des résumés techniques; 2015 p. 20
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20150004
ÉditeurCanadian Institute of Mining, Metallurgy and Petroleum
RéunionCIM 2015; Montreal; CA; mai 10-13, 2015
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceSaskatchewan; Alberta
SNRC64E; 64M; 64L; 74E; 74F; 74G; 74H; 74I; 74J; 74K; 74L; 74M; 74N; 74O; 74P
Lat/Long OENS-112.0000 -102.0000 60.0000 57.0000
Sujetslevés géochimiques; analyses géochimiques; uranium; gisements d'uranium; méthodes d'exploration; Système d'information géographique; géochimie; géologie économique
ProgrammeÉtude des gîtes d'uranium, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Avec la compilation récente d'une base régionale de données géochimiques, l'intégration des données géochimiques régionales à d'autres composantes du modèle d'exploration de l'uranium fournit un outil additionnel permettant d'améliorer les succès de l'exploration dans ce camp minier prolifique. Le bassin d'Athabasca, situé dans le nord de la Saskatchewan et de l'Alberta, renferme les gisements d'uranium associés à une discordance présentant les plus fortes teneurs au monde. Bien que la plupart des gisements se situent dans la partie peu profonde du bassin le long de sa marge orientale, de récentes découvertes réalisées dans les roches du socle sous-jacent et dans les parties plus profondes du bassin soulignent la nécessité d'élaborer des moyens économiques de cibler les ressources à grande profondeur (p. ex. > 800 m).
On peut reconnaître dans l'ensemble de données régional plusieurs signatures géochimiques distinctes qui reflètent des processus tels que la diagenèse, l'altération hydrothermale, l'enrichissement en uranium et les changements dans la lithologie. L'intégration géospatiale des signatures hydrothermales et minéralisatrices avec les linéaments régionaux et le modèle d'exploration mettent en lumière les aspects suivants : 1) elles correspondent aux occurrences et gîtes d'uranium connus; 2) elles sont présentes dans les roches affleurantes ou situées près de la surface et comprennent des sites surmontant des minéralisations présentes à des profondeurs importantes; et 3) elles correspondent aux traces des linéaments et mettent en évidence les intersections de linéaments qui sont favorables à un enrichissement en uranium. Ces résultats confirment à nouveau le fait que les ensembles de données géochimiques régionaux, lorsqu'ils sont intégrés à des outils d'exploration récents dans des environnements de SIG, peuvent permettre de cibler des systèmes minéralisés en uranium associés à une discordance profondément enfouis.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Ce résumé de présentation souligne l'importance pour la prospection de l'intégration géospatiale des signatures géochimiques régionales avec des linéaments et des modèles conceptuels. Pour illustrer ces relations, des exemples de signatures géochimiques associées aux gisements d'uranium liés à des discordances du bassin de l'Athabasca sont décrites.
GEOSCAN ID296294