GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreOn the emplacement of the Voisey's Bay intrusion (Labrador, Canada)
AuteurSaumur, B. M.; Cruden, A. R.
SourceGeological Society of America Bulletin vol. 128, (2016), no. 1/2, 2015 p. 147-168, https://doi.org/10.1130/B31240.1
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140590
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/B31240.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC14C; 14F
Lat/Long OENS -62.0000 -60.0000 58.0000 56.0000
Sujetsfilons mafiques; plutons; gîtes magmatiques; roches magmatiques; gîtes sulfureux; nickel; cuivre; brèches; filons-couches; xénolites; zones de cisaillement; formation de failles; géologie économique; géologie générale; géochimie; pétrologie ignée et métamorphique; minéraux métalliques; géologie structurale; Protérozoïque
Illustrationsgeologic map; structural cross-section; sketch map; location maps; tables; photographs; photomicrographs; graphs; stereonets
ProgrammeLIP de l'haut-Arctique de l'ouest de l'Arctique, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
L'intrusion Voisey's Bay, d'âge Mésoprotéroïque, est un petit (~10 km3) complexe intrusif mafique. Elle fait partie de la suite plutonique de Nain, et loge un gisement de Ni-Cu-Co de classe mondiale. Du nouveau travail de terrain et une base de données imposante, comprenant de descriptions de carottes et de données structurales souterraine (provenant de sondes optiques et acoustiques « televiewer »), fournissent des renseignements importants sur la géométrie tridimensionnelle de l'intrusion Voisey's Bay. L'intrusion consiste de deux chambres magmatiques : une supérieure, la chambre Eastern Deeps, et une inférieure, la chambre Western Deeps. Ces deux chambres sont connectées par un système de dykes démontrant une géométrie complexe. La chambre Eastern Deeps peut être divisée en six unités qui sont distinguées selon leurs styles géométriques, leurs lithologies dominantes et la présence de corps de gneiss qui séparent partiellement les différentes unités. L'unité I, se trouvant aux niveaux supérieurs de la chambre, est de géométrie tabulaire, et consiste de gabbros à olivine avec une quantité mineure de troctolites « normales » (i.e., orthocumulats troctolitiques). Les unités aux niveaux moyens de la chambre (IIA, IIB, IIC) ont une forme semblable à celle de filons, et consistent de troctolites normales et localement de troctolite à texture variable (ex., mésocumulats, localement pegmatitiques ou dynamiquement recrystallisés). Les unités inférieures de la chambre Eastern Deeps ont une géométrie irrégulière et consistent de troctolite à texture variable, des brèches troctolitiques contenant des xénolithes centimétriques de roche encaissante paragnessique, et des roches fortement minéralisées en sulfures. Au moins trois dykes livrent les magmas associés à l'unité IIIB. En général le système de dykes a une géométrie coourbée de telle sorte que le pendage des dykes diminue vers le heut et lorsqu'ils approchent la chambre Eastern Deeps. Une telle géométrie est analogue à celle de failles produites lors de l'effondrement de calderas, ou d'emplacement de magmas par « subsidence-en-chaudron ». L'évolution de styles d'emplacement reflète les processus internes ignés et l'activité normale intermittente le long de structures fragiles dans la roche encaissante; ces structures étaient soit préexistantes et furent réactivées, ou sont contemporaines à l'emplacement de l'intrusion. Des zones de cisaillement de haute-température sont proéminentes dans les 100 mètres de troctolite directement au-dessus de la base de la chambre; celles-ci sont interprétées de s'être formées en réponse à l'activité de failles normales tardives le long du plancher de la chambre magmatique. La géométrie et la structure interne de la chambre Eastern Deeps indique qu'elle s'est mise en place de façon incrémentale, de haut en bas, par subsidence de son plancher. Nos résultats fornissent une base cinématique et dynamique envers les modèles pétrogénétiques préétablis du gisement de Voisey's Bay et d'autres gisements magmatiques de sulfures Ni-Cu logés dans des chambres magmatiques.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cette étude structurale se concentre sur la géométrie et la formation de l'intrusion Voisey's Bay (Labrador), une intrusion formée il y a environ 1.3 milliards d'années, et son gisement de nickel-cuivre de classe mondiale (et présentement en production). De la nouvelle information sur l'intrusion fut obtenue par du travail de terrain, de la carotte rocheuse et une base de donnée imposante de données souterraines sur l'intrusion et les roches entourant cette intrusion. L'intrusion consiste en une chambre supérieure (Eastern Deeps), de laquelle la plupart des données proviennent, et une chambre inférieure (Western Deeps); celles-ci sont connectées par un réseau d'intrusions tabulaires (dykes). La chambre Eastern Deeps peut être divisée en 6 unités démontrant des géométries et styles d'emplacement distincts, et sont aussi distincts temporellement. La géométrie et la structure interne de cette chambre indique qu'elle fut mise en place de haut en bas, par incréments, et par affaissement de son plancher. Les dykes sont seulement associés avec les unités inférieurs et les plus tardifs du Eastern Deeps, mais ont tout de même contribué la majorité des magmas riches en nickel-cuivre qui aujourd'hui forment le gisement.
GEOSCAN ID296261