GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLe gisement Westwood Abitibi, Québec: un système magmatique-hydrothermal aurifère archéen?
AuteurYergeau, D; Mercier-Langevin, P; Dubé, B; Malo, M; Goutier, J; Bernier, C; Savoie, A; Houle, H; Simard, P
SourceCongrès Québec Mine 2012, résumés; 2012 p. 1
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130594
RéunionCongrès Québec Mine 2012; Québec; CA; Novembre 26-29, 2012
Documentlivre
Lang.français
Mediaen ligne; numérique
Formatshtml
ProvinceQuébec
SNRC32D/01
Lat/Long OENS -78.5000 -78.0000 48.2500 48.0000
Sujetsroches volcaniques; gisements minéraux; minéralisation; Archéen; gîtes volcanogènes; gîtes sulfureux; altération hydrothermale; gisements minéraux hydrothermaux; minéraux métalliques; Précambrien
ProgrammeÉtude des gîtes d'or, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
ProgrammeÉtude des gîtes d'or, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLe gisement aurifère Westwood (3,715 Moz) se situe dans le camp minier Doyon-Bousquet-LaRonde, en Abitibi. La minéralisation est encaissée dans les roches métavolcaniques de la Formation de Bousquet (~2699 à 2696 Ma) qui forme une mince bande homoclinale subverticale d'orientation E-O à sommets vers le sud. La Formation de Bousquet est divisée en un membre inférieur composé principalement de roches mafiques à felsiques d'affinité tholéiitique à transitionnelle et un membre supérieur composé principalement de roches intermédiaires à felsiques d'affinité transitionnelle à calco-alcaline. Le secteur est caractérisé par des couloirs de déformation subverticaux anastomosés d'orientation E-O et d'épaisseur décamétrique tandis que le métamorphisme atteint le faciès des amphibolites inférieur.

Le gisement comprend trois corridors minéralisés distincts soit, du nord au sud,

la Zone 2 Extension;
le Corridor Nord;
le Corridor Westwood.

La Zone 2 Extension est composée de veines d'épaisseur centimétrique à décimétrique de quartz riches en pyrite ± chalcopyrite-sphalérite similaires à plusieurs égards aux veines de la mine Doyon. Le Corridor Nord est caractérisé par des veines d'épaisseur centimétrique à décimétrique de quartz riches en pyrite-chalcopyrite-sphalérite ainsi que par des bandes de sulfures semi-massifs à massifs qui représentent soit

un système SMV avorté;
une zone de stockwerk associée aux minéralisations du Corridor Westwood;
un style de minéralisation hybride. L'enveloppe de ces deux corridors est légèrement discordante par rapport à la stratigraphie.

Finalement, le Corridor Westwood comprend des disséminations et des lentilles concordantes de sulfures semi-massifs à massifs similaires aux minéralisations du gisement LaRonde Penna.

La cartographie de détail de l'affleurement de découverte de la lentille Warrenmac (Corridor Westwood) réalisée cet été permet d'illustrer plusieurs relations importantes, notamment que :

les roches felsiques encaissant la lentille sont recoupées par des filons-couches d'andésite basaltique peu perméables;
l'altération synvolcanique est discordante et fortement transposée dans la stratigraphie;
les minéralisations du Corridor Westwood sont localement accompagnées de tufs à blocs felsiques riches en fragments de sulfures aurifères et sont donc de nature synvolcanique;
une série de plans de glissement discrets vient compliquer la distribution spatiale des zones minéralisées et des unités encaissantes.

L'étude des contrôles géologiques et structuraux de formation de ces différents types de minéralisation permet de vérifier l'hypothèse d'un continuum métallogénique entre les minéralisations filoniennes aurifères associées aux intrusions synvolcaniques et les SMV aurifères à l'Archéen. Ce type de continuum métallogénique est bien documenté dans d'autres environnements géologiques plus jeunes (p. ex. les systèmes épithermaux-porphyriques télescopés).
GEOSCAN ID296183