GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEvolution and morphodynamics of a prograded beach-ridge foreland, northern Baffin Island, Canadian Arctic Archipelago
AuteurSt-Hilaire-Gravel, D; Forbes, D L; Bell, T
SourceGeografiska Annaler, Series A vol. 97, issue 3, 2015 p. 615-631, https://doi.org/10.1111/geoa.12103
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140495
ÉditeurSwedish Society of Anthropology and Geography
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1111/geoa.12103
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut; Région extracotière du nord
SNRC48D/11; 48D/12; 48D/14; 48E/11; 48E/12; 48E/13
Lat/Long OENS -85.0000 -80.0000 75.0000 73.0000
Sujetsgraviers; crêtes de plage; changements du niveau de la mer; gestion côtière; études côtières; plages soulevées; sédiments marins; érosion; variations du littoral; dépôts d'avant-côte
Illustrationssatellite images; photographs; graphs
ProgrammeRenforcement de la résilience des communautées canadiennes face aux changements climatiques, Géosciences de changements climatiques
Résumé(disponible en anglais seulement)
Landward retreat (marine transgression) is a common response of coastal systems to rising relative sea level. However, given sufficient sediment supply, the coast may advance seaward. The latter response of gravel barriers has been recorded in parts of southeastern and northwestern Canada, where seaward-rising sets of beach ridges are observed in areas of Holocene RSL rise. Cape Charles Yorke, northern Baffin Island, is a 5 km long gravel foreland characterized by seaward-rising beach-ridge crest elevations. The prograded morphology of the Cape Charles Yorke foreland is a prime example of coastal response to a combination of rising RSL and abundant sediment supply, an unusual and little-documented pattern in the Canadian Arctic. The main gravel supply to Cape Charles Yorke is likely from eroding bedrock and raised marine deposits southwest of the foreland. Although not the dominant sediment source, the Cape Charles Yorke delta contributed to the formation of the foreland by sheltering it from easterly storm waves and providing an anchor point for the prograding ridges. The truncation of relict ridges by the modern shoreline suggests a recent regime shift from continuous deposition to predominant erosion. The cause and timing of this shift are unknown but could result from a recent dwindling in sediment supply, increased accommodation space, increased wave energy, and/or an accelerated rise of relative sea level.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le cap Charles Yorke (CCY), dans le nord de l'Île de Baffin, est un promontoire 5 km de long composé d'une série de crêtes de plages de gravier qui montent vers le large. Cette morphologie du CCY est un bon exemple de la réponse de la côte à la combinaison de la hausse du niveau relatif de la mer et de l'apport abondant de sédiments, une situation assez rare et peut documentée aux régions canadiennes de l'Arctique. L'apport principal de graviers au CCY provient de l'érosion de la roche en place et des dépôts de plages surélevées au sud-ouest du promontoire. Le delta du CCY a contribué à la formation du promontoire par la protection contre les vagues de tempête venant de l'est and par la provision d'un point d'ancrage pour la progradation des crêtes de plage. La coupure des crêtes de plage par le rivage actuel fait apparaître un changement récent de la déposition continue à l'érosion prédominante. La cause et la date de ce changement ne sont pas connues; il a pu se produire d'une diminution de l'apport de sédiments, d'un accroissement de l'espace disponible pour la sédimentation, d'une augmentation de l'énergie des vagues, et/ou d'une accélération de la hausse du niveau relatif de la mer.
GEOSCAN ID296068