GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTill Geochemistry over the Acadian Plutonic Complex, Central New Brunswick
AuteurParkhill, M A; Pronk, A G; Desrosiers, M; Boldon, G R; Richards, M; Phillips, S
SourceAbstracts 2011: Exploration, Mining and Petroleum New Brunswick / Résumés 2011: Exploration et exploitation minière et pétrolière au Nouveau-Brunswick; par Smith, E A (éd.); 2011 p. 39-40
LiensOnline - En ligne
Année2011
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120486
RéunionExploration, Mining and Petroleum New Brunswick; Fredericton; CA; Novembre 2011
Documentpublication en série
Lang.anglais; français
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNouveau-Brunswick
SNRC21J/06; 21J/07
Lat/Long OENS-67.2500 -66.7500 46.5000 46.2500
Sujetstills; géochimie du till; tungstène; molybdène; roches ignées; granites; géologie du substratum rocheux; profils de dispersion; directions des mouvements de la glace; Cambrien; Ordovicien; Silurien; Dévonien
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméUn échantillonnage géochimique du till régional a été réalisé dans les secteurs de Juniper (21J/11) et du lac Tuadook (21J/15) du complexe acadien de roches plutoniques, en tant que volet provincial du projet de la Commission géologique du Canada de l'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) sur les systèmes de minéralisation intrusifs. En tout, entre 475 et 500 échantillons du till de fond ont été recueillis dans un maillage de 2 km, dans le but d'évaluer les possibilités locales de minéralisations de Sn, W, Mo, de métaux communs et du groupe des terres rares. Ce projet reprend les activités d'un programme d'échantillonnage du till à des intervalles de 2 km, réalisé par la Division des études géologiques au milieu des années 1980 et il couvrira la presque totalité de la province à l'échelle régionale. La région du lac McKendrick (feuille 21J/16), qui est l'une des régions encore non étudiées, fera l'objet d'une campagne d'échantillonnage en 2012.
Les antécédents de glaciation de la région sont relativement bien connus, grâce au travail d'A.A. Seaman, dans le sud, et de A.G. Pronk, M.A. Parkhill et de A. Doiron, dans le nord. Ces secteurs sont recouverts de dépôts glaciaires dont l'épaisseur, la genèse et la composition variables rendent compte de la variabilité du substratum rocheux et des épisodes de glaciation. D'épaisses sections de granites météorisés en place accompagnés de roches de noyau, de gravier d'épandage dans le secteur Juniper, et des sections de 15 m de till dans les trous de forage du gisement de W-Mo du ruisseau Sisson, dans le sud, donnent une indication d'une partie de la stratigraphie dont il faudra tenir compte pour interpréter les résultats de l'analyse géochimique. Le dépôt de surface le plus courant est un placage ou une nappe de till de fond qui rend compte des origines du substratum rocheux local. Par endroits, ce dépôt est recouvert par des débris de charriage de rochers en surface. L'accès à l'endroit se fait surtout par des chemins forestiers (terres de la Couronne, Irving et Acadian Timber) et d'anciens sentiers. En règle générale, l'accès est bon, sauf en ce qui concerne la zone protégée des lacs Kennedy, qui chevauche la partie orientale de la zone cartographique du lac Tuadook. Même si l'exploration minière est interdite dans les zones naturelles protégées, il est important de recueillir quelques échantillons de ces secteurs pour obtenir un profil géochimique complet de la région.
GEOSCAN ID296041