GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA subglacial landform assemblage on the outer shelf of M'Clure Strait, Canadian Arctic, ploughed by iceberg keels
AuteurBatchelor, C L; Dowdeswell, J A; Dowdeswell, E K; Todd, B J
SourceAtlas of Submarine Glacial Landforms: Modern, Quaternary and Ancient; par Dowdeswell, J A (éd.); Canals, M (éd.); Jakobsson, M (éd.); Todd, B J (éd.); Dowdeswell, E K (éd.); Hogan, K A (éd.); Geological Society Memoir no. 46, 2016 p. 337-340, https://doi.org/10.1144/M46.143
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140487
ÉditeurGeological Society of London |a London (London)
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1144/M46.143
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière du nord
Lat/Long OENS-129.0000 -128.0000 74.8333 74.7500
SujetsQuaternaire
Illustrationslocation maps; bathymetric profile; graphs
ProgrammeRisques géo marines, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(disponible en anglais seulement)
M'Clure Strait in the Canadian Beaufort Sea (Fig. 1) is one of the largest cross-shelf troughs in the High Arctic, with a length of over 1000 km and a maximum cross-trough width of about 250 km (Batchelor & Dowdeswell 2014). It is thought to be the former location of a fast-flowing ice stream which drained the northwestern Laurentide Ice Sheet during the Late Wisconsinan, and probably a number of earlier Quaternary full-glacial periods (Stokes et al. 2006, 2009; Niessen et al. 2010; Batchelor et al. 2013). The Late Wisconsinan ice stream in M'Clure Strait is interpreted to have extended to the shelf break between 21-16 ka before undergoing rapid retreat (Stokes et al. 2009). Low rates of postglacial sedimentation have led to the preservation of an unusual assemblage of cross-cutting glacigenic landforms on the seafloor of outermost M'Clure Strait (Fig. 1).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
D'une longueur de plus de 1 000 km et d'une largeur maximale d'environ 250 km, le détroit de M'Clure de la mer de Beaufort au Canada représente l'une des plus grandes dépressions en travers du plateau de l'Extrême-Arctique. Certaines personnes ont indiqué que le détroit de M'Clure aurait déjà été un courant glaciaire à écoulement rapide qui aurait drainé le bord de la marge de l'indlandsis laurentidien au cours de la dernière glaciation du Wisconsinien tardif, et probablement au cours de certaines anciennes périodes quaternaires en pleine période glaciaire. La glaciation du Wisconsinien tardif dans le détroit de M'Clure aurait mené au prolongement de la rupture de pente continentale il y a 21 à 16 millions d'années, et ce, avant de subir un recul rapide. De faibles taux de sédimentation postglaciaire ont mené à la préservation d'une collection inhabituelle de reliefs glaciogènes transversaux sur le fond marin du détroit de M'Clure.
GEOSCAN ID296009