GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreChemostratigraphy of the Shaler Supergroup, Victoria Island, NW Canada: a record of ocean composition prior to the Cryogenian glaciations
AuteurThomson, D; Rainbird, R H; Planavsky, N; Lyons, T W; Bekker, A
SourcePrecambrian Research vol. 263, 2015 p. 232-245, https://doi.org/10.1016/j.precamres.2015.02.007
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140479
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.precamres.2015.02.007
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC87G; 87H; 88A
Lat/Long OENS-119.0000 -110.0000 73.0000 70.5000
Sujetsanalyses stratigraphiques; corrélations stratigraphiques; isotopes de carbone; géochimie du fer; géochimie du molybdène; géochimie du vanadium; géochimie de l'uranium; datations au uranium-plomb; glaciation; milieu sédimentaire; rapports des isotopes de soufre; interprétations géochimiques; etudes isotopiques; diagenèse; géochimie de l'eau de mer; méthane; analyses du bassin; evolution du bassin; biostratigraphie; lithostratigraphie; biogéochimie; Supergroupe de Shaler ; Bassin d'Amundsen ; stratigraphie; géochimie; géochronologie; Protérozoïque
Illustrationsgeological sketch maps; photographs; isotopic analyses
ProgrammeGestion de programme de l'ouest de l'Arctique, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Nous présentons une nouvelle courbe de d13Ccarb (composition isotopique du carbone dans les carbonates) combinée à des valeurs de s13Corg (composition isotopique du carbone dans la matière organique) pour la partie supérieure du Supergroupe de Shaler (d'env. 900 Ma à env. 720 Ma) dans le bassin d'Amundsen, dans le nord-ouest du Canada. Le jeu de données comble des lacunes dans la stratigraphie actuelle et rend les corrélations avec les bassins adjacents plus fiables. On observe une excursion négative prononcée de la courbe de d13C dans la Formation de Wynniatt que l'on peut corréler à une excursion semblable largement reconnue de la composition isotopique du carbone à l'échelle planétaire, à savoir l'étage de Bitter Springs. Dans le bassin d'Amundsen, cependant, cette excursion de la courbe de d13Ccarb atteint des valeurs négatives nettement anomales (-14 par mille), ce que nous attribuons à une surimpression locale causée par l'incorporation d'eau interstitielle enrichie en isotopes légers, qui a été libérée par l'oxydation du méthane et de la matière organique lors de la réduction des sulfates et du fer, au ciment carbonatée authigène. Nous documentons l'euxinie et l'anoxie de bassin dans le même intervalle de temps en ayant recours à de multiples indicateurs indirects, plus spécifiquement de données sur la spéciation de Fe et de données sur des métaux en traces sensibles aux conditions d'oxydo-réduction. Les configurations d'enrichissement marqué des concentrations de Mo, de V et de U dans des shales noirs euxiniques donnent à penser que l'étage de Bitter Springs a constitué une période de transition dans l'évolution des conditions d'oxydo-réduction de la Terre, assurant le passage d'océans planétaires réduits au Protérozoïque moyen à des océans beaucoup plus oxygénés au Phanérozoïque.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les valeurs des isotopes C pour la partie supérieure du Supergroupe de Shaler, situé dans le bassin d'Amundsen au nord-ouest du Canada permettent de combler les lacunes dans l'enregistrement stratigraphique existant et d'établir des corrélations plus robustes avec les bassins adjacents. Les données soutiennent la corrélation avec le stade Bitter Springs (~ 800 Ma). Les valeurs d'isotopes C nettement négatives sont attribuées à des surimpressions locales causées par l'oxydation du méthane et de la matière organique lors de la réduction du sulfate et du fer. Nous documentons l'euxinie et l'anoxie du bassin attribuables à la spéciation du fer, à la composition isotopique de la pyrite de soufre, et aux données sur les métaux traces sensibles à l'oxydoréduction. Les profils d'enrichissement en Mo, V et U prononcés dans les schistes noirs euxiniques suggèrent que le stade Bitter Springs a été une période de transition dans l'évolution redox de la Terre, des océans de la planète plus réduits au cours de la mi Protérozoïque aux océans plus oxygénés pendant la Phanérozoïque.
GEOSCAN ID295946