GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePetrology and geochronology of Paleoproterozoic intrusive rocks, Kiggavik uranium camp, Nunavut
AuteurScott, J M J; Peterson, T D; Davis, W J; Jefferson, C W; Cousens, B L
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 52, no. 7, 2015 p. 495-518, https://doi.org/10.1139/cjes-2014-0153
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140476
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2014-0153
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceNunavut; Territoires du Nord-Ouest
SNRC66A/05; 66B/08
Lat/Long OENS -98.5000 -97.5000 64.5000 64.0000
Sujetsroches ignées; roches intrusives; roches granitiques; lithologie; datations au uranium-plomb; datations au zircon; titanite; échantillons carrotés; porphyres; monzogranites; filons-couches; minéralisation; altération; Bassin de Thelon ; Suite d'Hudson ; Groupe de Baker Lake ; Granite de Nueltin ; Syénite de Martell ; Formation de Christopher Island ; Complexe de Schultz Lake Intrusive ; pétrologie ignée et métamorphique; géochronologie; Protérozoïque
ProgrammeGéologie du substratum rocheux et des dépôts meubles du sud de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméNous avons étudié l'âge et la pétrologie d'intrusions granitiques (Paléozoïque) dans le secteur du camp d'exploration pour l'uranium Kiggavik, près de la bordure sud-est du sous-bassin Aberdeen du bassin Thelon. Un sous-ensemble de ces intrusions (p. ex. le stock de Lone Gull) est associé dans l'espace a` des gisements d'uranium situés dans le socle et qui sont en relation de discordance ; le sous-ensemble est aussi minéralisé en uranium. Des échantillons prélevés en surface (affleurements) ont des relations de terrain, des textures et des compositions qui concordent avec les granitoïdes de la suite d'Hudson et des mélanges de monzogranites avec des minettes. Nous avons obtenu des âges U--Pb (sur zircons) variant de ~1818 a` 1840 Ma, ce qui est dans la plage connue de la suite d'Hudson et des minettes cogénétiques du Groupe de Baker Lake (1,80--1,84 Ga). Des échantillons de carottes prélevées dans les roches granitiques adjacentes aux zones minéralisées sont plus complexes et montrent une influence du granite Neultin, plus jeune, (de la suite ignée Kivalliq, ~1,77--1,73 Ga). Un échantillon du stock de Lone Gull contient deux populations de zircons situés dans des domaines a` textures distinctes, un domaine a` 1806 ± 41 Ma et l'autre a` 1748 ± 9,4 Ma. Une syénite porphyrique hypabyssale sous le gisement Bong a donné un âge U--Pb (zircon) de 1837,8 ± 7,7 Ma et un âge U--Pb (titanite) de 1758 ± 44 Ma. Dans les carottes échantillonnées, nous reconnaissons une surimpression d'âge Kivalliq sous la forme de métasomatisme et de refusion partielle ou d'infiltration de produits en fusion, ce qui n'est pas évident a` la surface; cela concorde cependant avec la présence d'un complexe intrusif de granite Nueltin en profondeur. La géochimie et les textures ignées primaires de la syénite de Bong, incluant ses zircons idiomorphes, ressemblent a` celles des écoulements de lave a` proximité de la base du Groupe de Baker Lake et nous reconnaissons un continuum de magma mixte (c.-a` -d. la syénite de Martelle) entre les granitoïdes intrusifs de Hudson et la minette avec des équivalents extrusifs dans le membre inférieur de minette felsique de la Formation de Christopher Island.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le gisement d'uranium de Kiggavik, au Nunavut à l'ouest de Baker Lake, est étroitement associé à des intrusions granitiques qui ont déjà été attribuées à deux suites : la suite d¿Hudson (environ 1,83 Ga) et la suite de Nueltin (environ 1,75 Ga). Nous présentons des données détaillées confirmant que les granites sont de la suite d'Hudson. Toutefois, nous reconnaissons un empiétement de l'événement de Nueltin. Bien que les deux suites soient plus anciennes que la minéralisation uranifère (env. 1,64 Ga) et ne peuvent être directement responsables du gisement, nous pensons que l'événement Nueltin peut avoir créé les conditions physiques propices à la minéralisation uranifère ultérieure.
GEOSCAN ID295897