GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSource of the Chinkeh oil from Maxhamish field, Liard Basin, northeastern British Columbia
AuteurJiang, C; Mort, A; McMechan, M; Chen, Z
SourceCanadian Society of Petroleum Geologists, Canadian Society of Exploration Geophysicists, Joint Annual Meeting, Abstracts 2015, 2015 p. 1-5
LiensOnline - En ligne (PDF 0.4 MB)
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140475
RéunionCSPG/CSEG/CWLS GeoConvention 2015; Calgary; CA; mai 4-8, 2015
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest; Colombie-Britannique
SNRC94O/14
Lat/Long OENS-124.0000 -123.0000 60.0000 59.7500
Sujetshydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; pétrole; analyses du pétrole; Bassin de Liard ; Formation de Chinkeh ; combustibles fossiles; Mésozoïque; Crétacé
Illustrationsanalyses
ProgrammeÉvaluation des ressources pétrolières pour les schistes, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
L'huile de Chinkeh dans le champ de Maxhamish du bassin de Liard est un brut léger non corrosif. D'après les biomarqueurs, la composition de cette huile indique qu'elle tire sa source de shale marin et qu'elle a été générée à un niveau de maturation thermique correspondant à une valeur Ro de réflectance de la vitrinite de 0,8-1,0 %. Il est peu probable que les shales dévoniens et triasiques aient contribué de façon significative à l'accumulation de l'huile de Chinkeh en raison des différences très marquées dans la répartition de leurs stéranes biomarqueurs. Le spectre de répartition à peu près égale suivant le nombre d'atomes de carbone des stéranes C27-C28-C29 affiché par l'huile de Chinkeh donne à penser que la principale roche mère de cette huile remonte au Crétacé ou est d'un âge plus récent. En se fondant sur nos connaissances géologiques et géochimiques actuelles, le shale de Garbutt du Crétacé, qui surmonte le grès de Chinkeh, est la roche mère la plu vraisemblable de l'accumulation de l'huile de Chinkeh dans le champ de Maxhamish. Cependant, cette hypothèse demeure à confirmer à l'aide d'études géochimiques additionnelles sur le shale de Garbutt du Crétacé ainsi que sur le shale de Toad/Grayling du Trias
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le pétrole de la Formation de Chinkeh du champ Maxhamish dans le bassin de Liard est du pétrole léger non sulfuré. Sa composition moléculaire indique que le pétrole provient d'une source de shale marin, produit par des roches mères matures. La géochimie organique des hydrocarbures contenus dans le pétrole de la Formation de Chinkeh laisse entendre que sa principale roche mère date du Crétacé. D'après les connaissances actuelles en géologie et en géochimie, le schiste de la Formation de Garbutt du Crétacé qui recouvre le grès de la Formation de Chinkeh est vraisemblablement la principale roche mère de l'accumulation de pétrole de la Formation de Chinkeh à Maxhamish. Cependant, il faut d'autres études géochimiques pour confirmer cette supposition.
GEOSCAN ID295895