GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurficial geology, Clements Markham Inlet area, Nunavut, NTS 120-F and parts of NTS 120-E and NTS 120-G
TéléchargerTéléchargements
AuteurBednarski, J M
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 210, 2015, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/295705
Image
Année2015
ÉditeurRessources naturelles Canada
Éditionprelim.
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/295705
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/250,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 19N (NAD83)
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Référence reliéeCette publication est remplacée par Bednarski, J M; (2016). Surficial geology, Clements Markham Inlet area, Nunavut, NTS 120-F and parts of NTS 120-E and G, Commission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada no. 210, éd. 2, Prelim.
Liensreadme
Formatspdf; rtf; xml; shp; xml
ProvinceNunavut
SNRC120E/04; 120E/05; 120E/12; 120E/13; 120F; 120G/03; 120G/04
Lat/Long OENS -72.0000 -62.0000 83.2500 82.0000
Sujetssédiments marins; alluvions; colluvions; elements glaciaires; dépôts glaciaires; topographie glaciaire; dépôts glaciomarins; dépôts fluvioglaciaires; dépôts glaciolacustres; tills; kames; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
ProgrammeGestion de programme de la province de Rae, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2015 07 23
RésuméLa région du Parc national Quttinirpaaq est une zone montagneuse, avec le plus haut sommet de la partie est de l'Amérique du Nord. Les glaciers couvrent environ la moitié de la région de la carte et des plateformes uniques de glace flottante, qui se sont en grande partie disloquées au cours des dernières décennies, sont présentes le long de la côte nord, mais des glaciers de vallée sont encore en contact avec la mer à la tête de nombreux fjords. Des affleurements de roches sédimentaires constituent l'unité superficielle dominante, et comportent de grandes étendues de blocaille résultant de la gélifraction de la roche qui couvrent les larges sommets et les versants. Des débris glaciaires non triés, déposés lors de la dernière glaciation, sont également répandus, mais se présentent habituellement sous forme d'un mince placage de till discontinu ou de blocs erratiques isolés, dispersés à la surface du substratum rocheux. À l'heure actuelle, comme dans le passé, les eaux de fonte glaciaire représentent la principale source de ruissellement et d'apport de sédiments. Ainsi, la plupart des sédiments meubles reposent dans d'anciennes vallées glaciaires et sur les côtes, là où se trouvent des associations complexes de sédiments de moraines, de dépôts fluvioglaciaires et glaciomarins associés à l'avancée et au retrait des glaciers de vallée, en combinaison avec la baisse du niveau de la mer causée par le relèvement postglaciaire de la croûte terrestre.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La carte représente les matériaux de surface et les formes connexes du relief, laissés par le retrait des derniers glaciers qui ont recouvert la région. La géologie des formations superficielles est fondée sur l'interprétation de photos aériennes et sur certains travaux sur le terrain. Les travaux ont été entrepris afin d'offrir de nouvelles connaissances géologiques et une meilleure compréhension de la répartition, de la nature et de l'histoire glaciaire des matériaux superficiels. Ils contribuent à l'efficacité de la prospection minérale et soutiennent le processus de prise de décisions éclairées pour la mise en valeur des ressources et l'utilisation des terres.
GEOSCAN ID295705