GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEvidence of paleoseismicity within the West Quebec Seismic Zone, eastern Canada, from the age and morphology of sensitive clay landslides
AuteurBrooks, G R
SourceAbstracts Volume, 6th international INQUA meeting on paleoseismology, active tectonics and archaeoseismology; 2015 p. 59-62
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140369
Réunion6th INQUA International Workshop on Active Tectonics Paleoseismology and Archaeoseismology; Pescina; IT; avril 19-24, 2015
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceOntario; Québec
SNRC31G/05; 31G/12; 31F/08; 31F/09
Lat/Long OENS-76.5000 -75.5000 45.7500 45.2500
Sujetsglissements de terrain; dépôts de glissement de terrain; glissements de pentes; stabilité des pentes; analyses de la stabilité des pentes; dépôts de pentes; argiles; argiles sensibles; zones sismiques; interpretations sismiques; géophysique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationslocation maps; digital elevation models
ProgrammeOuest du Canada, risque géoscience, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Deux groupes de 13 et de 12 glissements de terrain dans des argiles sensibles, dont les âges respectifs se situent entre 5400-5000 et 1060-980 ans cal. BP, peuvent être circonscrits dans un jeu de données portant sur des glissements de terrain datés survenus dans la vallée de l'Outaouais, dans l'Est du Canada. Les glissements de terrain appartenant à ces groupes comprennent des ruptures d'escarpements de parois latérales, des ruptures qui mettent en jeu l'effondrement simultané des dépôts de part et d'autre du lit d'un ruisseau, et des ruptures survenues le long des parois de vallées confinées. Les glissements de terrain de ces deux groupes auraient été déclenchés par des paléoséismes, selon notre interprétation du contexte général et de la morphologie des traces des glissements de terrain, ainsi que sur l'évaluation des autres mécanismes possibles. Les estimations de la magnitude (Mw) de ces paléoséismes s'élèvent à 6,4 (événement de 5400-5000 ans cal. BP) et à 6,1 (événement de 1060-980 ans cal. BP). Les escarpements de parois latérales produites par un glissement de terrain auxquels sont rattachés des champs de débris intacts constituent à ce jour la morphologie la plus prometteuse pour l'identification de groupes de glissements de terrain dans des argiles sensibles d'âges semblables.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce document résume les résultats de la recherche dans l'ère de grands glissements de terrain préhistoriques de la vallée d'Ottawa, dans le sud de l'Ontario-sud-ouest du Québec. Les résultats indiquent qu'il y a deux groupes de glissements de terrain avec des tranches d'âge similaires dans la région. La meilleure explication est que des glissements de terrain dans chacun de ces groupes ont été déclenchés par un ancien tremblement de terre. Les implications de ces résultats sont que les tremblements de terre assez forts pour déclencher de multiples grands glissements de terrain ont eu lieu dans le passé et peuvent se produire dans l'avenir. Un tel séisme dans le futur peut avoir un impact sur les résidents et les infrastructures critiques dans la région.
GEOSCAN ID295675