GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSpheroidal carbonaceous particles are a defining stratigraphic marker for the Anthropocene
AuteurSwindles, G T; Watson, E; Turner, T E; Galloway, J M; Hadlari, T; Wheeler, J; Bacon, K L
SourceScientific Reports 5, 10264, 2015 p. 1-6, https://doi.org/10.1038/srep10264
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140363
ÉditeurScientific Reports
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1038/srep10264
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsmodèles stratigraphiques; analyses stratigraphiques; analyses de carbonate; carbonates; stratigraphie
Illustrationstables; plots
Programmeadaptation et impacts sur l'environnement, environnement du nord, Géosciences environnementales
Résumé(non publié)
Récemment, de nombreuses discussions ont porté sur les repères stratigraphiques pouvant servir à séparer l Anthropocène de l Holocène. Cependant, plusieurs des repères proposés ne sont présents que dans des endroits limités de la planète, correspondent au mauvais moment, ou ne rendent pas compte des impacts des activités humaines sur l environnement. Dans le présent article, nous montrons que les particules carbonées sphéroïdales (PCS), une forme particulière de carbone noir produite par la combustion de carburants fossiles pour la production d énergie dans l industrie lourde, fournissent des repères stratigraphiques non ambigus des activités humaines qui sont responsables du changement rapide de la Terre au cours du dernier siècle. On trouve des PCS dans les sédiments continentaux et marins ou les carottes de glace de tous les continents, y compris dans les régions éloignées comme le Haut-Arctique ou l Antarctique. L augmentation rapide des PCS s est produite surtout au milieu du XXe siècle lors de ce qui est appelé la «Grande accélération». Elle est le reflet d une intensification de l utilisation des combustibles fossiles et peut être retracée à la grandeur du globe. Grâce à l intégration de registres globaux de PCS, nous proposons que l augmentation rapide des PCS dans les registres sédimentaires à l échelle du globe puisse être utilisée comme source d information sur l âge stratigraphique standard mondial de l Anthropocène. Une séquence haute résolution des PCS provenant d un lac ou d une tourbière pourrait nous fournir le tant désiré «clou d or» (Point Stratotypique Mondial (PSM)).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Il y a eu récemment beaucoup de débats sur le type de marqueur(s) géologique(s) qui pourrait être utilisé pour délimiter l'Anthropocène de l'Holocène (de 10 000 avant JC à maintenant). Cependant, la plupart des marqueurs proposés se trouvent dans des zones limitées du monde ou ne reflètent pas l'impact anthropique sur l'environnement. Dans ce papier, nous montrons que les particules sphéroïdales carbonées (PSC), une forme distincte et inerte de noir de carbone produite par la combustion des combustibles fossiles, fournissent des marqueurs stratigraphiques sans ambiguïté des activités humaines qui ont changé rapidement la planète au cours du siècle passé. Les PSC sont présentes dans les sédiments terrestres et marins ou les noyaux de glace sur tous les continents de la Terre, y compris dans les régions polaires les plus éloignées, et leur augmentation rapide est contemporaine à l'intensification de l'utilisation des combustibles fossiles. Nous proposons d¿utiliser la hausse rapide et mondiale des PSC dans les enregistrements géologiques pour marquer l¿âge stratigraphique de l'Anthropocène.
GEOSCAN ID295654