GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA 2169 Ma U-Pb baddeleyite age for the Otish Gabbro, Quebec: implications for correlation of Proterozoic magmatic events and sedimentary sequences in the eastern Superior Province
AuteurHamilton, M A; Buchan, K L
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 53, no. 2, 2016 p. 119-128, https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0131
Année2016
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140350
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2015-0131
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC22L/09; 22L/10; 22L/11; 22L/12; 22L/13; 22L/14; 22L/15; 22L/16; 22M; 23D/01; 23D/02; 23D/03; 23D/04; 23D/05; 23D/06; 23D/07; 23D/08; 32I/09; 32I/10; 32I/15; 32I/16; 32P/01; 32P/02; 32P/07; 32P/08; 32P/09; 32P/10; 32P/15; 32P/16; 33A/01; 33A/02; 33A/07; 33A/08
Lat/Long OENS -73.0000 -70.0000 52.5000 51.5000
Sujetsgabbros; filons-couches; roches sédimentaires; bassins; datation au potassium-argon; datation au potassium-argon; rapports plomb-uranium; datations au uranium-plomb; datation au uranium-plomb; filons rocheux; gisements d'uranium; minéralisation secondaire; paléomagnétisme; aimantation; géophysique; sédimentologie; géochronologie; minéralogie
Illustrationslocation maps; geological sketch maps; tables; geological time charts
ProgrammeÉtude des gîtes d'uranium, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméDes filons-couches de gabbro Otish pénètrent les roches sédimentaires dans le bassin Otish du sud-est de la Province du Supérieur. La croyance était qu'ici la déposition des sédiments du Supergroupe d'Otish était plus ancienne que les âges K-Ar et Sm-Nd, d'environ 1750-1710 Ma, des filons-couches de gabbro Otish et plus jeunes que les âges U-Pb, d'environ 2515-2500 Ma, des dykes de Mistassini sous-jacents. Toutefois, un âge beaucoup plus ancien de 2169,0 ± 1,4 Ma sur une baddéléyite est présenté ici pour un filon-couche Otish, indiquant que ces filons-couches sont contemporains du gigantesque essaim de dykes Biscotasing, 2172-2167 Ma au sud-ouest, et lui sont probablement reliés génétiquement et (ou) aux filons-couches Cramolet et aux dykes Payne River au nord. La nouvelle datation indique aussi que l'âge du Supergroupe d'Otish se situe entre environ 2515 et 2169 Ma, ce qui est seulement un peu différent de l'intervalle d'environ 2450-2217 Ma pour le Supergroupe Huronien de la Province du Sud, et concorde avec les deux supergroupes couvrant l'inversion oxygène-atmosphère. Le Supergroupe d'Otish pourrait aussi être contemporain avec la Formation de Sakami au nord, mais il est probablement plus âgé que le Groupe de Richmond Gulf sur la côte est de la baie d'Hudson. Une étude paléomagnétique antérieure des filons-couches Otish a donné une remanence de ~20 ° par rapport à ce qui était attendu pour les intrusions d'âge Biscotasing. Cela pourrait indiquer que trop peu de filons-couches distincts ont été étudiés pour faire la moyenne de la variation paléoséculaire, que les techniques de démagnétisation n'ont pas réussi à complètement enlever les composantes magnétiques instables ou que la rémanence est une surimpression secondaire stable, peut-être acquise durant un apport de fluides relié à la minéralisation en uranium vers 1720 Ma.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Cette étude vise à clarifier la relation entre l'âge des différentes séquences sédimentaires dans le centre du Canada, plus particulièrement dans les zones de minéralisation uranifère comme le bassin d'Otish au Québec et le bassin de l'Huronien en Ontario. Autrefois, on croyait que les basins d'Otish et de l'Huronien avaient des âges nettement différents, mais cette étude démontre que les roches sédimentaires du bassin d'Otish devaient avoir plus de 2,17 milliards d'années, ce qui est beaucoup plus vieux que l'âge estimé précédemment, et que les bassins d'Otish et de l'Huronien étaient d'âge sensiblement équivalent.
GEOSCAN ID295630