GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDepositional environment and hydrocarbon potential of the Middle Triassic strata of the Sverdrup Basin, Canada
AuteurKondla, D; Sanei, H; Embry, A; Haeri-Ardakani, O; Clarkson, C R
SourceInternational Journal of Coal Geology vol. 147-148, 2015 p. 71-84, https://doi.org/10.1016/j.coal.2015.06.010
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140343
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.coal.2015.06.010
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC38; 39; 340; 48; 49; 340; 58; 59; 560; 68; 69; 78; 79; 88; 89; 98; 99
Lat/Long OENS-124.0000 -72.0000 82.0000 75.0000
Sujetshydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; analyses sédimentaires; milieu sédimentaire; pétrologie de la houille; géochimie des éléments en trace; Bassin de Sverdrup ; Formation de Murray Harbour ; combustibles fossiles; géochimie; Mésozoïque; Trias
Illustrationslocation maps; histograms; plots; tables; photomicrographs
ProgrammeCaractérisation des réservoirs de schiste, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
La présente étude offre une synthèse des résultats d'analyses de géochimie organique et inorganique ainsi que de pétrologie organique effectuées sur la Formation de Murray Harbour du Trias moyen. Cette formation correspond à une unité de shale et de siltstone riche en matière organique, située dans le bassin de Sverdrup de l'Arctique canadien. Son statut d'importante roche mère a déjà été reconnu, mais nous étudions ici son potentiel comme réservoir non conventionnel. Des carottes tirées de trois puits recoupant la Formation de Murray Harbour ont été soumises à des analyses Rock-Eval, de spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif (ICP-MS) et de pétrologie organique afin de caractériser la formation et d'en interpréter le milieu de dépôt. Les variations dans l'abondance de matière organique sont surtout attribuées à l'importance de la dilution de la matière organique par des matériaux détritiques et du matériel organique allochtone ainsi qu'au degré de préservation du matériel organique dans les sédiments. Dans l'ensemble du bassin, les valeurs du contenu en carbone organique total (COT) varient de 0 à 4,8 % en poids et la nature du kérogène oscille entre le type I et le type III. Le sommet des cortèges sédimentaires de régression renferme principalement des macéraux allochtones remaniés et fortement oxydés ainsi qu'une abondance de matériaux détritiques grossiers. La base des cortèges sédimentaires de régression présente le plus haut taux de préservation du COT, renfermant une abondance de kérogène primaire labile ainsi que de migrabitume retenu. Le zirconium est employé comme indicateur indirect de l'apport détritique et révèle une dilution minimale par de la matière minérale par rapport aux intervalles adjacents à faible concentration de COT. La portion mature, du point de vue de la maturation thermique, de la base des cortèges sédimentaires régressifs du Ladinien près de l'axe du bassin peut être considérée comme un intervalle offrant un potentiel pour l'huile de shale. Des épisodes d'apports détritiques à petite échelle le long de la portion nord du bassin pourraient être la preuve d'écoulements érosifs transportant des matériaux d'un paléoterrane, la Crockerland, situé au nord lors du Trias moyen. À l'échelle régionale, les variations du contenu en matière organique semblent être régies par des séquences stratigraphiques de troisième ordre dans le bassin, entraînant des changements dans les facteurs responsables du dépôt et de la préservation de la matière organique. Les résultats et les interprétations de la présente étude peuvent être appliqués à des successions de sédiments à grain fin semblables afin de déterminer leur potentiel en tant que réservoir non conventionnel.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Cette étude porte sur la matière organique de la formation de Murray Harbour du Trias moyen dans l'archipel arctique canadien. L'objectif consiste à déterminer le potentiel de cette formation en tant que source de nouveau pétrole et de nouveau gaz.
GEOSCAN ID295621