GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


Titre3D Seismic imaging of the Lalor volcanogenic massive sulphide deposit, Manitoba, Canada
AuteurBellefleur, G; Schetselaar, E; White, D; Miah, K; Dueck, P
SourceGeophysical Prospecting vol. 63, 2015 p. 813-832, https://doi.org/10.1111/1365-2478.12236
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140267
ÉditeurEuropean Assoication of Geoscientists and Engineers
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1111/1365-2478.12236
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceManitoba
SNRC63K/16
Lat/Long OENS-100.8333 -100.0000 55.0000 54.7500
Sujetsmodèles sismiques; exploitation minière; levés sismiques; prospection minière; lithofaciès; altération hydrothermale
Illustrationsseismic reflection profiles; location maps; geological sketch maps; 3-D models; tables; stratigraphic columns
ProgrammeDeveloppements methodologie, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Un jeu de données sismiques tridimensionnelles à trois composantes a été recueilli au-dessus du gisement de sulfures massifs volcanogènes de Lalor, près de Snow Lake (Manitoba, Canada), afin d'évaluer la réflectivité du minerai et de fournir des éléments additionnels de validation du potentiel des méthodes de sismique-réflexion 3D pour l'exploration des gisements profondément enfouis. Le choix du gisement de Lalor comme site de démonstration de la méthode se justifie par le fait qu'il s'agit d'un gisement intact et bien caractérisé de 25 Mt, situé en profondeur, qui possède un riche catalogue de données géologiques et géophysiques, ainsi qu'une abondance de carottes de forage, de diagraphies géophysiques en sondage et de descriptions géologiques de forages. Une analyse des propriétés physiques des roches tirée des données de diagraphies en sondage indique que les zones riches en zinc pourraient produire des réflexions marquées, alors que l'impédance des zones d'or disséminé ne serait pas suffisamment distincte de celle des roches encaissantes pour produire des réflexions. Des limites à l'interprétation des données sismiques sont fournies par un modèle 3D des lithofaciès élaboré par krigeage catégorial de 15 unités lithologiques identifiées par leurs intersections dans les forages. Le traitement des données sismiques comprend une correction de l'effet d'inclinaison avant sommation et une migration temporelle après sommation. Les images finales révèlent quelques fortes réflexions associées aux zones de sulfures massifs riches en zinc. La réflexion la plus marquée résulte de l'interférence produite par plusieurs minces zones de sulfures massifs rapprochées et du contact entre des roches volcaniques felsiques et mafiques au-dessus et en dessous de la zone minéralisée. Les contacts entre les roches volcaniques felsiques et mafiques, dont ceux modifiés par une altération hydrothermale et subséquemment métamorphisés, produisent des réflexions marquées et continues qui servent à cartographier l'architecture d'ensemble des roches du mur du gisement. En profondeur, une série de réflexions continues et concordantes révèlent la géométrie générale des séquences volcaniques dans le secteur du levé sismique 3D.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Un levé sismique dans les trois dimensions a été réalisé au-dessus du gisement de sulfures massifs volcanogènes près du lac Snow au Manitoba, dans le but d'évaluer la réflectivité du minerai et de valider davantage le potentiel de la réflexion dans les trois dimensions comme méthode d'exploration minérale à grande profondeur. Nous avons analysé les propriétés physiques des principales zones minéralisées pour établir leur réponse potentielle relativement aux diverses roches qui avoisinent le gisement et déterminer leur détectabilité. Nos résultats montrent que les zones riches en zinc du gisement associées avec de la pyrite sont réflectives et possiblement détectables alors que les zones riches en or, souvent disséminées, ne le sont pas. Les résultats présentés dans le présent article constituent aussi une base de données comparative pour l'imagerie du bruit sismique ambiant et l'imagerie future par ondes de cisaillement.
GEOSCAN ID295471