GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCrustal Evolution of the Northeast Laurentian Margin and the Peri-Gondwanan Microcontinent Ganderia Prior to and During Closure of the Iapetus Ocean: Detrital Zircon U-Pb and Hf Isotope Evidence from Newfoundland
AuteurWillner, A P; Gerdes, A; Massonne, H J; van Staal, C R; Zagorevski, A
SourceGeoscience Canada vol. 41, no. 3, 2014 p. 345-364, https://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.046
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140246
ÉditeurThe Geological Association of Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.046
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC1; 2; 11O; 11P; 12A; 12B; 12G; 12H; 12I; 12P
Lat/Long OENS -59.0000 -53.0000 52.0000 46.5000
Sujetsminéraux détritiques; zircon; régions orogéniques; datations au uranium-plomb; modèles de la croûte; études de la croûte; evolution de la croûte; accretion; Ganderie; Avalonie; Laurentie; tectonique; géologie structurale; géochronologie; géologie générale
Illustrationslocation maps; Concordia diagrams; histograms; plots; stratigraphic columns
ProgrammeCoordination de IGC-4, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Les populations de zircons détritiques des roches sédimentaires issus de la marge laurentienne et du microcontinent d'accrétion de Ganderia, des deux côtés de la principale suture Iapetus (linéation de Red Indian) dans le centre de Terre-Neuve, ont été étudiés par analyses combinées U-Pb et Lu-Hf. Les variations des valeurs eHf(t) en fonction de l'âge des populations de zircons distaux (>900 Ma) reflètent l'évolution de la croûte des continents sources : les zircons de Laurentie ont permis de détecter des épisodes magmatiques juvéniles dans la source entre 1,00 - 1,5, et 2,55 - 3,00 Ga, ainsi que des épisodes de mélange de croûte juvénile avec des croûtes d'arcs magmatiques continentaux recyclés entre 0,95 - 1,40, 1,45 - 1,60, 1,65 - 2,05, et 2,55 - 2,75 Ga. Ces datations correspondent bien à l'histoire de la croûte de la portion nord-est de la Laurentie. De même, le zircon distal de Ganderia révèle des épisodes de production de magmas juvéniles dans la source entre 0,70 - 0,90, 1,40 - 1,75, 1,85 - 2,40, et 2,7 - 3,5 Ga, ainsi que des épisodes de mélanges de matériaux juvéniles et de croûtes recyclés entre 0,95 - 1,35, 1,45 - 1,60, 1,70 - 2,15, et 2,6 - 2,8 Ga. Ces données reflètent l'évolution de la croûte dans la portion nord actuelle de l'Amazonie, son craton source probable.
L'évolution des arcs magmatiques à la marge de ces deux continents peuvent être étudiées de la même manière en utilisant le zircon détritique proximal (<900 Ma). Contrairement à la marge laurentienne, celle de Ganderia est caractérisée par le développement d'arcs continentaux Néoprotéozoïque-Cambrien (env. 500 - 670 Ma) qui se sont constitués à la marge du Gondvana. Les valeurs de eHf(t) indiquent un recyclage de la croûte au Néoprotérozoïque et au Mésoprotérozoïque. Durant et après l'accrétion des divers éléments de Ganderia et de la Laurentie, les roches sédimentaires syntectoniques de la fin de l'Ordovicien et du Silurien qui se sont déposées sur la portion supérieure de la plaque (Laurentie composite) ne montrent toujours que des débris provenant de la Laurentie. Ces roches sédimentaires renferment des zircons détritiques juvéniles iapétiques, et d'arcs continentaux et d'arcs subséquents, qui ont été actifs entreentre (env. 440 et 550 Ma) et d'une activité magmatique continue jusqu'à 423 Ma. L'apport des premiers débris à la marge extrême de Ganderia indique que l'océan s'est fermée il y a env. 452 Ma. Les arcs magmatiques le long de l'ancienne marge laurentienne à Terre-Neuve ont évolué différemment. Dans la portion nord-ouest, les valeurs de eHf(t) indiquent un recyclage de la croûte au Mésoprotérozoïque et au Paléoprotérozoïque. Dans la portion sud-ouest, les valeurs de eHf(t) indiquent l'ajout d'une croûte juvénile, un recyclage de la croûte mésoprotérozoïque et un mélange avec un magma juvénile.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. L'objectif était de mettre à l'épreuve et d'améliorer les cadres régionaux mis au point dans le cadre du programme de l'IGC à Terre-Neuve. Les chercheurs ont utilisé les technologies les plus récentes pour déterminer l'origine des blocs crustaux à l'aide des minéraux dans les sédiments et ils ont déterminé l'âge et les empreintes isotopiques de divers blocs crustaux. Ils ont confirmé que les blocs crustaux liés à l'ancienne Amérique du Nord étaient juxtaposés à des blocs crustaux provenant de l'Amérique du Sud. Ces résultats rejoignent les anciens modèles d'IGC et aident à expliquer la distribution des dépôts de minéraux à Terre-Neuve. Ces résultats sont utiles pour identifier les blocs crustaux en Amérique du Nord et dans les îles britanniques.
GEOSCAN ID295317