GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreProvenance and paleogeography of the Neruokpuk Formation, northwest Laurentia: an integrated synthesis
AuteurLane, L S; Gehrels, G E; Layer, P W
SourceGeological Society of America Bulletin vol. 128, (2015), no. 1-2, 2015 p. 239-257, https://doi.org/10.1130/B31234.1
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140216
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/B31234.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest; Yukon
SNRC107; 106; 97; 96; 117; 116; 98
Lat/Long OENS-144.0000 -120.0000 72.0000 64.0000
Lat/Long OENS-128.0000 -120.0000 76.0000 72.0000
Sujetsbassins sédimentaires; bassins; datation argon-argon; géochimie du sédiment; grès; failles transformantes; turbidites; orogénies; Bassin de Selwyn ; géochimie; géochronologie; sédimentologie; stratigraphie; Cambrien; Protérozoïque
Illustrationslocation maps; graphs; structural maps; stratigraphic cross-sections; tables
ProgrammeBassin de Sverdrup de l'ouest de l'Arctique, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
La Formation de Neruokpuk, située à l'extrémité nord-ouest du Yukon et dans le nord-est de l'Alaska, est une succession turbiditique du Néoprotérozoïque et du Cambrien appartenant à une succession de talus et de bassin du Protérozoïque terminal-Dévonien précoce, qui peut être corrélée à l'échelle du détail avec des strates du bassin de Selwyn dans le nord de la Cordillère canadienne. Cette formation renferme des grès quartzolithiques, qui renferment par endroits du feldspath détritique altéré et de la muscovite, ce qui indique qu'une source métamorphique a fourni des débris à cette unité. La muscovite a livré un spectre d'âge Ar-Ar perturbé de 1900-1800 Ma. Les zircons détritiques présentent des âges qui se situent en grande partie dans l'intervalle 2000-1800 Ma, avec des populations secondaires à 1600-1000 Ma, à 2500-2300 Ma et à 2800-2600 Ma, ce qui est compatible avec une provenance hybride dominée par une source cratonique laurentienne, avec des contributions provenant du recyclage du Supergroupe de Mackenzie Mountains et probablement aussi du Supergroupe de Wernecke. L'intégration de la géochronologie au cadre stratigraphique, à l'histoire structurale et à la géochimie mène à la conclusion que la Formation de Neruokpuk s'est déposée près de sa position actuelle en tant que succession autochtone de la marge continentale nord-ouest de la Laurentie; par conséquent, la partie est du terrane de l'Alaska arctique où repose la Formation de Neruokpuk présente une histoire distincte de celle de la succession allochtone de la partie ouest de ce terrane.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
On a déduit que le bassin de l'océan Arctique et ses marges contenaient d'importantes ressources minérales et énergétiques. Il est crucial d'avoir une compréhension précise de l'évolution de ces ressources afin d'évaluer correctement leur ampleur. Cet important article de synthèse résume les conclusions scientifiques accumulées sur l'évolution géologique du Nord-Ouest du Canada. Il documente des aspects de la géologie du nord du Yukon et de l'Arctique alaskien voisin qui définissent leur position géographique aux époques antérieures à la formation de l'océan Arctique moderne. Ces connaissances fixent des limites strictes sur les modèles géologiques proposés qui tentent d'expliquer comment la partie ouest de l'océan Arctique s'est développée.
GEOSCAN ID295197