GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA millennial summer temperature reconstruction for northeastern Canada using oxygen isotopes in subfossil trees
AuteurNaulier, M; Savard, M M; Bégin, C; Gennaretti, F; Arsenault, D; Marion, J; Nicault, A; Bégin, Y
SourceClimate of the Past vol. 11, issue 9, 2015 p. 1153-1164, https://doi.org/10.5194/cp-11-1153-2015
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140213
ÉditeurEuropean Geosciences Union
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.5194/cp-11-1153-2015
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
Lat/Long OENS -72.0000 -70.5000 55.0000 54.0000
Sujetsclimat; etudes isotopiques; isotopes d'oxygène; fossiles; plantes fossiles
Illustrationslocation maps; graphs; tables
ProgrammeDéveloppement durable des sables bitumineux, Géosciences de l'environnement
RésuméLes reconstitutions climatiques pour le nord-est du Canada sont rares à tel point que cette région est sous-représentée dans les reconstitutions globales des températures. Pour combler ce manque de connaissances fondamentales et identifier les processus influençant la variabilité du climat, cette étude présente la première reconstitution des températures estivales pour le nord-est du Canada basée sur une série isotopique d¿oxygène (d18O) millénaire provenant des cernes d¿arbre. Dans ce but, nous avons sélectionné 230 segments subfossiles bien préservés sur le fond d¿un lac boréal et cinq arbres vivants sur le bord du lac. La méthode d¿échantillonnage a permis d¿obtenir une série d18O à résolution annuelle avec un taux de réplication de cinq arbres par année. La température maximale des mois de juin à août du dernier millénaire a été reconstruite en utilisant les relations statistiques entre les données de l¿unité de recherche climatique (CRU TS3.1) et de d18O. La série millénaire résultante est marquée par les périodes bien définies de l¿anomalie chaude médiévale (A.D 1000-1250), du petit âge glaciaire (A.D 1450-1880) et de la période moderne (A.D 1950-2000), avec une tendance générale au refroidissement de -0.6°C/millénaire. Ces tendances climatiques sont en accord avec des reconstitutions de régions proches (Arctique, Baie de Baffin) et de régions plus éloignées comme les rocheuses Canadiennes ou la Fennoscandie. Notre reconstitution des températures indique clairement que l¿anomalie chaude médiévale a été plus chaude que la période moderne, qui a été relativement froide dans le contexte des derniers 1000 ans pour la région d¿étude. Une conclusion clé supplémentaire de cette recherche est que les refroidissements les plus importants semblent être influencés par les activités solaires et que l¿une des périodes les plus froides s¿est produite quand un minima solaire (Dalton) était en phase avec des éruptions volcaniques successives. Notre étude fournit une nouvelle perspective en démêlant les mécanismes clés qui contrôlent les changements de climat passé du nord-est du Canada.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les reconstitutions climatiques pour le nord-est du Canada sont rares à tel point que cette région est sous-représentée dans les reconstitutions globales des températures. Pour combler ce manque de connaissances fondamentales et identifier les processus influençant la variabilité du climat, cette étude présente la première reconstitution des températures estivales pour le nord-est du Canada basée sur une série isotopique d¿oxygène (d18O) millénaire provenant des cernes d¿arbre. La série millénaire résultante est marquée par les périodes bien définies de l¿anomalie chaude médiévale (A.D 1000-1250), du petit âge glaciaire (A.D 1450-1880) et de la période moderne (A.D 1950-2000), avec une tendance générale au refroidissement de -0.6°C/millénaire. L¿étude fournit une nouvelle perspective en identifiant les mécanismes clés qui contrôlent les changements de climat passé du nord-est du Canada.
GEOSCAN ID295189