GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRegional seismic risk assessment of masonry buildings
AuteurNastev, M; Abo El Ezz, A; Nollet, M -J
SourceProceedings of the second european conference on earthquake engineering and seismology; 2014 p. 21-29
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140174
ÉditeurEuropean Association for Earthquake Engineering and European Seismological Commission.
RéunionSecond european conference on earthquake engineering and seismology; Istanbul; TR; août 24-29, 2014
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC21L/14
Lat/Long OENS-71.5000 -71.0000 47.0000 46.7500
Sujetsdégât causés par les tremblements de terre; magnitudes des séismes; secousses séismiques; design à l'épreuve des tremblements de terre; études séismiques; risque sismique; interpretations sismiques; géophysique
Illustrationslocation maps; plots; photographs; histograms
ProgrammeEvaluation quantitiative du risque, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Un cadre d'évaluation quantitative du risque sismique régional des bâtiments en maçonnerie non armée est présenté. Il consiste en un inventaire spécifique des bâtiments dans la région, la définition de l'aléa sismique et l'évaluation des vulnérabilités respectives. La vulnérabilité structurelle est dérivée des fonctions de fragilité reliant l'intensité du mouvement sismique au potentiel de dommages prévu. Le vieux centre historique de la Ville de Québec, Canada, une ville de patrimoine de l'UNESCO, a été choisi comme zone d'étude en raison de la concentration de bâtiments de maçonnerie et de leur haute valeur patrimoniale . Un inventaire des caractéristiques structurelles de ces bâtiments a été réalisé et les fonctions de capacité et de fragilité respectives ont été mis au point et validées. Des fonctions de fragilité empiriques basées sur de données des dommages observés lors de séismes passés ont été utilisées pour la validation. Le cadre proposé a ensuite été appliqué pour évaluer la vulnérabilité sismique de la vieille ville historique. Les résultats pour un événement de magnitude 6,2 et la distance de l'hypocentre de 15 kilomètres indiquent qu'environ 39 % des bâtiments en maçonnerie de pierre et 33 % des bâtiments en maçonnerie de briques subiraient divers niveaux de dommages.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Construit pour résister aux charges de gravité seulement, les bâtiments en maçonnerie offrent généralement une mauvaise résistance aux forces sismiques latérales. Cette étude propose une méthode pour évaluation de la vulnérabilité sismique des bâtiments en maçonnerie. Le Vieux-Québec a été choisi comme zone d'étude.
GEOSCAN ID295126