GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRegional stratigraphy and subsidence of Orphan Basin near the time of breakup and implications for rifting processes
AuteurDafoe, L T; Keen, C E; Dickie, K; Williams, G L
SourceBasin Research vol. 29, issue S1, 2015 p. 233-254, https://doi.org/10.1111/bre.12147
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140172
ÉditeurWiley
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1111/bre.12147
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS -52.0000 -46.0000 52.0000 48.0000
Sujetsdécrochement horizontal; affaissement; corrélations stratigraphiques; analyses stratigraphiques; cuvettes synclinales; interpretations structurelles; caractéristiques structurales; discordances; aptien; Albien; Santonien; levés sismiques; interpretations sismiques; profils sismiques; failles; Campanien; Maestrichtien; stratigraphie; géologie structurale; géophysique; Jurassique; Crétacé; Tertiaire
Illustrationslocation maps; magnetic anomaly maps; seismic reflection profiles; stratigraphic correlations; graphs
ProgrammeSystèmes pétroliers de Baffin, GEM2 : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméNous décrivons l'évolution du bassin d'Orphan, au large de Terre-Neuve, du point de vue de la stratigraphie, de la subsidence et de la géologie structurale à partir de données de puits qui ont été rattachées à une grille sismique régionale. Ce vaste bassin de distension (400 km sur 400 km) est une composante d'une marge de divergence non volcanique qui a été soumise à une longue et complexe histoire de rifting s'étendant du Jurassique moyen au Crétacé. Le bassin repose sur une croûte continentale amincie à des degrés divers jusqu'au point de présenter par endroits une épaisseur inférieure à 10 km. Les résultats que nous présentons dans cet article montrent l'organisation structurale complexe de cette croûte où d'importantes failles dans la croûte supérieure se terminent dans la croûte intermédiaire, alors que la réflectivité de la croûte inférieure laisse croire à l'existence d'un flux ductile, qui résulte peut-être de la nécessité de fournir l'espace nécessaire à une extension dépendante de la profondeur. Cet article se concentre sur trois événements stratigraphiques en lien avec les phases finales du rifting et la rupture continentale conséquente. Une discordance de l'Aptien-Albien semble marquer la fin du rifting de la croûte supérieure dans le bassin, alors qu'une seconde discordance, moins marquée, a aussi été relevée au sommet de hauteurs du socle et le long des marges proximales du bassin et est rattachée au Santonien. Entre ces deux événements, il ne s'est produit qu'une faible subsidence thermique et la principale phase de subsidence postérieure au rifting a été décalée jusqu'à la période du Santonien-Campanien, où une subsidence rapide a culminé par la formation d'une surface d'inondation maximale à une période coïncidant avec la base du Tertiaire. Les modèles classiques de rifting prévoient un important épisode de subsidence thermique de bassin succédant à la fin de l'activité tectonique d'extension. Toutefois, de récents travaux menés le long de marges passives pauvres en magma à l'échelle planétaire ont permis d'identifier des exemples où la subsidence a été retardée, ne se manifestant parfois qu'après le début de la phase d'expansion des fonds océaniques. Le bassin d'Orphan constitue un autre exemple de cette situation. L'évolution de la subsidence laisse croire qu'une extension dépendante de la profondeur, où se produit un amincissement plus marqué du manteau lithosphérique que de la croûte, serait mieux en mesure de rendre compte des observations. L'amincissement de la partie inférieure du manteau lithosphérique semble s'être maintenu plus longtemps (de 25 à 30 millions d'années) que la déformation de la croûte, ce qui est compatible avec les récents modèles quantitatifs, qui prédisent l'existence d'un contre-courant en direction de l'axe du rift si le manteau présente une flottabilité suffisante. L'événement du Santonien pourrait avoir coïncidé avec la rupture finale de la lithosphère continentale à l'est du bassin.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Situé au large des côtes de Terre-Neuve, le bassin Orphan constitue une grande zone frontière qui contient des réserves importantes de pétrole datant du Jurassique le long de sa limite sud-est (bassin Flamand). Lors de l'ouverture de l'océan Atlantique nord, cette région a été sujette à plusieurs phases d'extension qui ont conduit à la formation d'un grand bassin contenant des sédiments marins jurassiques et crétacés, et cénozoïques de profondeur. Pour la présente étude, nous avons évalué l'importance d'horizons repères à la grandeur du bassin et leur lien avec des événements tectoniques locaux et régionaux associés au rifting et à la formation éventuelle de la croûte océanique. De plus, nous expliquons le délai dans l'affaissement du bassin qui est typiquement observé suite à la fin du rifting dans un bassin. Ceci a des implications pour la formation de roches matures source de pétrole et l'exploration par cette industrie dans cette zone.
GEOSCAN ID295124