GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreInsight on the chemostratigraphy of the volcanic and intrusive rocks of the Lalor auriferous volcanogenic massive-sulphide deposit host succession, Snow Lake, Manitoba
TéléchargerTéléchargements
AuteurCaté, A; Mercier-Langevin, P; Ross, P -S; Duff, S; Hannington, M; Gagné, S; Dubé, B
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) 2014-06, 2014, 23 pages, https://doi.org/10.4095/295080
Année2014
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/295080
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceManitoba
SNRC63K/16
Lat/Long OENS-102.0000 -98.0000 56.0000 54.0000
Sujetsgisements minéraux; assemblages de minéraux; minéralisation; or; gîtes volcanogènes; sulfures; déformation; métamorphisme; altération; altération hydrothermale; roches volcaniques; roches ignées; paragenèse; interprétations géochimiques; Ceinture de Flin Flon Greenstone ; géologie économique; géochimie; stratigraphie; Précambrien; Protérozoïque
Illustrationslocation maps; cross-sections; plots; tables
ProgrammeÉtude des gîtes de sulfures massifs volcaniques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Diffusé2014 11 18
RésuméLe gisement de Lalor, récemment découvert, est un gisement de sulfures massifs volcanogènes aurifères à Zn-Cu. Il est situé dans l'assemblage d'arc de Snow Lake du Paléoprotérozoïque, qui renferme de nombreux gisements de sulfures massifs volcanogènes à Cu-Zn et Zn-Cu autrefois exploités. Avec un tonnage estimé à 25 Mt de minerai (réserves + ressources), y compris 73 t de Au, Lalor est le plus important gisement de sulfures massifs volcanogènes dans la région de Snow Lake, et sa richesse en or offre une occasion unique de documenter les processus d'enrichissement en métaux précieux dans les systèmes de sulfures massifs volcanogènes. Les roches encaissantes du gisement de Lalor sont surtout des roches volcaniques (±intrusives) qui, de façon variable, ont été altérées, déformées et métamorphisées au faciès des amphibolites. Une combinaison de la géochimie des éléments immobiles et d'observations pétrographiques est nécessaire afin de caractériser convenablement les roches volcaniques en raison de modifications majeures survenues après leur mise en place. Sept unités chimiostratigraphiques distinctes et deux unités intrusives (dykes) postérieures à la minéralisation de sulfures massifs volcanogènes sont présentes dans la succession encaissante du gisement de Lalor. Les unités volcaniques mafiques à felsiques présentent des affinités magmatiques calco-alcalines à transitionnelles. Certaines de ces unités ont une composition semblable à celle du basalte de Moore (unités M1a et M1b) et de la dacite de Powderhouse (unité F2) qui représentent l'éponte inférieure des gisements de sulfures massifs de Chisel, de Chisel North, de Ghost et de Lost, ce qui donne à penser que le gisement de Lalor est situé dans la partie sommitale fertile en sulfures massifs volcanogènes de la sous-séquence inférieure de Chisel. La présence de lentilles minéralisées de sulfures massifs dans des roches mafiques calco-alcalines qui surmontent l'unité s'apparentant à la dacite de Powderhouse indique la continuation de l'activité hydrothermale responsable de la formation de sulfures massifs volcanogènes après la fin du volcanisme felsique dans la sous-séquence inférieure de Chisel. La présence de dykes affichant une signature en éléments en traces semblable à celle du basalte de Threehouse, qui se trouve directement au-dessus des autres gisements de sulfures massifs volcanogènes de la sous-séquence inférieure de Chisel, laisse croire que cette unité se situe à une position stratigraphique plus élevée dans la séquence qui est maintenant structuralement tronquée.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Le gisement Lalor représente une découverte récente faite dans le secteur de Snow Lake dans le nord du Manitoba. Il s'agit du grand gisement de zinc, de cuivre, d'or, d'argent et de plomb le plus important de ce secteur. La teneur en or de ce gisement est exceptionnelle par rapport à celle d'autres gisements du même type et le présent document présente sommairement le contexte géologique local et certaines des principales caractéristiques indiquant la présence de ce gisement et pouvant expliquer la nature aurifère du minerai. Les résultats préliminaires présentés ont été obtenus dans le cadre de l'Initiative géoscientifique ciblée 4, un programme de Ressources naturelles Canada visant à développer des outils permettant d'améliorer les méthodes d'exploration pour les gisements enfouis.
GEOSCAN ID295080