GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTracing the geology of offshore eastern Canada: a fifty year saga
AuteurWilliams, G L; Dehler, S A; Fensome, R A
SourceThe Atlantic Geoscience Society (AGS), la Société géoscientifique de l'Atlantique, 40th Colloquium and annual meeting, program with abstracts; par Société géoscientifique de l'Atlantique; 2014 p. 47
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140155
ÉditeurSociété géoscientifique de l'Atlantique
RéunionAtlantic Geoscience Society 2014 Annual Meeting & Colloquium; Wolfville; CA; février 7-9, 2014
Documentlivre
Lang.anglais
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
Sujetstectonique de plaques; géodynamiques; levés géophysiques; tectonique; géologie marine; géophysique
ProgrammeAnalyse des bassins frontaliers, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
Résumé(non publié)
Avant 1964, on connaissait peu de choses sur l'âge et la nature des roches formant le socle au large de la côte est du Canada, puisque la majorité des études y avaient porté sur la géophysique. On soupçonnait la présence de roches du Crétacé et du Tertiaire bien que l'on ne possédait aucun échantillon de roche en place du socle ailleurs que sur le banc de Georges. Comment nos connaissances ont-elles évolué au cours des 50 dernières années et qu'est-ce qui a mené à notre connaissance profonde de la géologie extracôtière? Le facteur le plus déterminant a été notre compréhension toujours croissante de la tectonique des plaques et la réalisation que notre domaine extracôtier constitue la marge passive de l'Atlantique Nord dont l'ouverture se poursuit toujours. Ces connaissances sous-tendent les nouvelles idées sur nos marges et leurs évolutions. D'autres progrès ont accompagné la recherche de pétrole et de gaz. Les travaux d'exploration ont mené à la réalisation de vastes levés sismiques et au forage de plus de 300 puits et de nombreux sondages carottés par l'industrie. Les gouvernements et les universités ont aussi joué un rôle crucial dans la collecte et l'interprétation de données paléomagnétiques, gravimétriques, de sismique-réflexion et de sismique-réfraction, ainsi que dans l'établissement des cadres lithostratigraphiques et biostratigraphiques pour les bassins extracôtiers. Nous savons maintenant que le domaine extracôtier renferme des roches du Précambrien, du Paléozoïque, du Mésozoïque et du Cénozoïque ainsi que de vastes dépôts de sel. Des percées ont été réalisées aussi bien dans la connaissance de l'évolution de l'Atlantique Nord, mais aussi dans celle du bras de mer Labrador-Baffin. La modélisation géodynamique a montré comment les processus physiques se manifestant à l'intérieur de la lithosphère et sous celle-ci régissent l'évolution de notre marge. De même, les études de la maturation, dont celles sur l'examen visuel du kérogène, la détermination de la réflectance de la vitrine et les analyses Rock Eval, nous ont aidés à prévoir les occurrences de roches mères. Les avancées réalisées dans les 25 premières années sont reflétées dans le volume Geology of the Continental Margin of Eastern Canada (Géologie de la marge de la côte Est du Canada en français) de la Decade of North American Geology (DNAG) de 1990 ainsi que dans des atlas exhaustifs de bassins publiés par la CGC. Vingt ans plus tard nous entrons dans une nouvelle ère grâce à l'application de la sismique-réflexion 3D, de la stratigraphie séquentielle et de la stratigraphie d'événements biostratigraphiques, mais aussi grâce aux logiciels et au matériel informatique de plus en plus sophistiqués. Il serait fascinant d'être encore ici pour prendre connaissance de la revue du premier siècle.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le document résume les études géologiques réalisées au large des côtes canadiennes de l'Atlantique au cours des 50 dernières années, et il met en lumière les grandes percées, les découvertes et les publications associées à chacune des cinq décennies.
GEOSCAN ID295075