GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNew age data refine extent and duration of Paleozoic and Neoproterozoic plutonism at Ganderia-Avalonia boundary, Newfoundland
AuteurKellett, D A; Rogers, N; McNicoll, V; Kerr, A; van Staal, C
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 51, no. 10, 2014 p. 943-972, https://doi.org/10.1139/cjes-2014-0090
LiensSupplementary data / données supplémentaires
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140145
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2014-0090
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC1M; 1N; 2C; 2D; 2E; 2F; 11P; 12A
Lat/Long OENS-58.0000 -53.0000 50.0000 47.5000
Sujetsdatations au uranium-plomb; datations au zircon; datations argon-argon; datations radiométriques; analyses par microsonde électronique; roches plutoniques; granites; altération; altération hydrothermale; minéralisation; interprétations tectoniques; Orogène Appalachien; Granite d'Ackley ; Ganderie; Avalonie; géochronologie; tectonique; Dévonien; Silurien
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméDes suites plutoniques datant du Dévonien et plus récentes de l'orogène des Appalaches a` Terre-Neuve forment une
ceinture curvilinéaire chevauchant la limite entre les terranes de Ganderia et d'Avalonia; de plus, elles montrent un patron de
rajeunissement vers le sud-est. Toutefois, plusieurs suites plutoniques individuelles a` l'intérieur de cette ceinture n'ont pas encore été
datées ou ont des âges qui sont mal encadrés. Cette étude présente des données U-Pb déterminées sur des zircons par microsonde
ionique a` haute-résolution et a` haut niveau de sensibilité (SHRIMP) et des données 40Ar-39Ar provenant de hornblende, de biotite et
de muscovite. L'ensemble de ces données a permis de mieux définir les événements plutoniques post-tectoniques dans le sud-est de
Terre-Neuve, mais des questions ont été soulevées qui demanderaient des études plus approfondies. Les déterminations SHRIMP U-Pb
sur des zircons fournissent d'importantes nouvelles informations géochronologiques concernant le granite de Deadman's Bay (390 ±
4 Ma), le granite de Gander Lake (378 ± 4 Ma), le granite de Terra Nova (384 ± 4 Ma), le stock d'Old Woman (376 ± 4 Ma) et l'unité la plus
a` l'est (phase Tolt) du granite composite d'Ackley (372 ± 4 Ma). Le granite de Pass Island, longtemps considéré comme faisant partie de
ce groupe d'âge, a donné un âge Silurien de 423±4Ma et il fournit ainsi la première confirmation de magmatisme granitoïde datant
du Silurien dans l'Avalonia de Terre-Neuve. Le granite de Berry Hills, sur la péninsule de Burin, antérieurement désignécommedatant
du Dévonien, a plutôt donne un âge Néoprotérozoïque de 570 ± 6 Ma et un âge similaire de 575 ± 6 Ma a été obtenu d'un granite qui
a été pénétré par le stock d'Old Woman, lequel date d'environ 376 Ma. Ces résultats indiquent que le contexte géologique régional,
l'état de la déformation et (ou) les données pétrographiques-géochimiques ne sont pas des indicateurs fiables de l'âge de la mise en
place dans cette région. Les données 40Ar-39Ar obtenus de granites datant du Paléozoïque fournissent des résultats mixtes par rapport
aux âges de mise en place obtenus par U-Pb; dans certains cas, la systématique Ar semble avoir été perturbée par une subséquente
altération hydrothermale. Dans d'autres cas, la correspondance entre les ensembles de données U-Pb et 40Ar-39Ar concorde avec une
exhumation rapide après la mise en place. Une minéralisation de type granophile (Mo, W, F, métaux de base) est présente dans les
exemples de Ganderia et d'Avalonia, mais elle est généralement retreinte aux plus jeunes plutons, dans lesquels elle est associée a` un environnement de haut niveau, a` proximité du toit ou apicale. Par rapport au patron de minéralisation, cet âge concorde avec une
interprétation selon laquelle des environnements minéralisés a` l'intérieur de suites plus âgées ont été érodés de manière préférentielle
en raison d'une plus grande exhumation. L'identification d'un granite datant du Silurien (~ 423 Ma) dans un secteur antérieurement
assigné a` Avalonia pourrait aider a` encadrer les modèles tectoniques de l'interaction Ganderia-Avalonia, laquelle a
généralement été considérée comme datant du Silurien ou plus récente. Étant donné que de nombreuses autres suites plutoniques
dans Avalonia ne sont pas bien encadrées par la géologie régionale et demeurent sans datation, d'autres travaux sont nécessaires pour
mieux définir l'étendue d'un tel magmatisme et évaluer ses implications par des modèles plus généraux de développement orogénique.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L¿Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l¿industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l¿exploration. L¿étude contient de nouvelles données sur la datation des événements plutoniques dans le sud-est de Terre-Neuve, tout en soulevant de nouvelles questions qui nécessitent une étude plus approfondie. Les résultats indiquent que le contexte géologique régional, l¿état de la déformation ou les données pétrographiques-géochimiques ne constituent pas des indicateurs fiables de l¿âge de la mise en place dans cette région. La correspondance entre deux méthodes de datation concorde avec une érosion rapide postérieure à la mise en place et un refroidissement résultant de l¿exhumation des granites. La minéralisation (Mo-W, F, métaux communs) est généralement limitée aux plutons plus jeunes, dans lesquels elle est associée à des milieux proches du toit. Selon notre interprétation, dans les granites plus anciens, les zones minéralisées ont été plus particulièrement érodées en raison d¿une plus grande exhumation. Ces données sont importantes pour contraindre les modèles tectoniques de Terre-Neuve.
GEOSCAN ID295053