GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRaman spectroscopic analysis of carbonaceous matter and silica in the test walls of recent and fossil agglutinated foraminifera
AuteurMcNeil, D H; Schulze, H G; Matys, E; Bosak, T
SourceAmerican Association of Petroleum Geologists Bulletin vol. 99, no. 6, 2015 p. 1081-1097, https://doi.org/10.1306/12191414093
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140141
ÉditeurAmerican Association of Petroleum Geologists
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1306/12191414093
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceYukon
SNRC107B; 107C; 108A; 108D
Lat/Long OENS-138.2500 -134.5000 70.2500 68.5000
Sujetsméthodes analytiques; analyses spectroscopiques; carbonate; hydrocarbures; maturation des hydrocarbures; maturation thermique; Foraminifère; combustibles fossiles
Illustrationslocation maps; photographs; tables; spectra
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
La spectroscopie Raman est largement utilisée dans les études de la maturation thermique du kérogène, mais ne l'a pas encore été pour examiner la maturation des ciments organiques dans les foraminifères agglutinés. Dans la présente étude, nous utilisons la spectroscopie Raman pour documenter l'existence de matière carbonée et de silice dans les foraminifères agglutinés tant récents que fossiles et pour mesurer les effets de l'altération thermique dans les foraminifères fossiles. La répartition de la matière organique à travers les parois des tests de foraminifères agglutinés donne à penser que ce matériel carboné dérive de ciment organique primaire et non d'une contamination aléatoire. Trois grands stades de maturation sont observés dans les spécimens fossiles. 1) Les spécimens immatures présentent une fluorescence modérément forte, des pics Raman de faible intensité (par rapport à la fluorescence) et une tendance pour la bande G de se manifester à des nombres d'ondes inférieurs. Ces attributs sont compatibles avec la présence de matière carbonée désordonnée présentant une faible dégradation organique. 2) Les échantillons matures (fenêtre à huile) présentent une forte fluorescence, une intensité relative accrue des bandes D et G ainsi qu'une diminution du rapport des bandes D/G, ce qui laisse croire à la présence de matière carbonée de plus en plus ordonnée et d'une dégradation organique substantielle. 3) Les échantillons postmatures présentent de faibles niveaux de fluorescence, une intensité relative élevée des bandes D et G, une tendance pour la bande G de se manifester à des nombres d'ondes plus élevés, une augmentation du rapport des bandes D/G, ainsi qu'une augmentation de l'intensité relative du pic de la silice. Ce stade est compatible avec la présence de matière carbonée fortement ordonnée et de matière siliceuse. Ces observations indiquent que l'analyse par spectroscopie Raman peut être utilisée comme outil rapide et facile d'emploi pour évaluer la maturation thermique et estimer les températures optimales pour la génération d'hydrocarbures à l'aide de fossiles de foraminifères agglutinés.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Grâce à des progrès récents, la spectroscopie Raman est maintenant accessible à la communauté scientifique en général. Cette technique qui permet de déterminer la composition de presque tout matériau reste sous-utilisée dans les géosciences. L'analyse des longueurs d'ondes émises par un objet éclairé par un rayon laser focalisé permet d'en établir les caractéristiques chimiques. Nous l'utilisons dans notre laboratoire pour analyser la matière organique des fossiles microscopiques des foraminifères. On utilise ces microfossiles très répandus dans les roches sédimentaires pour interpréter l'histoire géologique des bassins d'hydrocarbures. À l'aide de la microscopie Raman, nous avons pu documenter les changements progressifs dans la matière organique du bassin Beaufort-Mackenzie causés par l'évolution géothermique. Nos travaux confirment l'utilité de la spectroscopie Raman pour l'exploration pétrolière. Elle constitue une nouvelle méthode de prédiction des sites favorables à la formation d'hydrocarbures (la reconnaissance des intervalles pétrogénétiques).
GEOSCAN ID294922