GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreFrom large zones to small terranes to detailed reconstruction of an Early to Middle Ordovician arc-backarc system preserved along the Iapetus suture zone: a legacy of Hank Williams
AuteurZagorevski, A; McNicoll, V; van Staal, C R; Kerr, A; Joyce, N
SourceGeoscience Canada vol. 42, 2015 p. 125-150, https://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.054
LiensSupplemental material / matériel supplémentaire
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140103
ÉditeurAssociation géologique du Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.054
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC1; 2; 11; 12
Lat/Long OENS-60.0000 -52.0000 52.0000 46.0000
Sujetsterrains; Ordovicien inférieur; Ordovicien moyen; milieu sédimentaire; interprétations tectoniques; modèles tectoniques; évolution tectonique; milieux tectoniques; zones tectoniques; antécédents tectoniques; arcs magmatiques; ophiolites; datations au zircon; datations au uranium-plomb; corrélations stratigraphiques; accretion; Zone d'Iapetus Suture ; Laurentie; Zone de Dunnage ; Groupe de Moretons Harbour ; Complexe de Lloyds River Ophiolite ; tectonique; géochronologie; stratigraphie; Ordovicien
Illustrationsgeological sketch maps; Concordia diagrams
ProgrammeCoordination de IGC-4, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(Sommaire)
La bande d’accretion d’Annieopsquotch (AAT) est constituee d’un empilement de chevauchements de l’Ordovicien precoce a moyen, et de terranes d’arc et d’arriere-arc qui se sont accretes a la marge composite laurentienne japetienne a l’Ordovicien moyen a tardif. Les faits geologiques releves portent a penser que les terranes constitutifs de l’AAT se sont constitues a l’exterieur de la marge laurentienne dans un arc d’extension qui a subi de multiples episodes de rifting avant son accretion. L’initiation du magmatisme de l’AAT a mene au developpement de zones d’ophiolites de supra-subduction du Tremadocien au Floien (481 Ma a 477 Ma), avec des cretes ordonnees mises en evidence par la presence de complexes de tapis de dikes bien developpes. Ce centre d’extension s’est propage a travers un fragment de la croute laurentienne, et l’a ultimement separe de la marge composite laurentienne. Et, du Floien au Darriwilien, ce fragment de croute laurentienne a servi de substratum au magmatisme d’arc de l’AAT. Au Floien (473 Ma a 468 Ma), cette zone d’arc a subi un important rifting, comme l’indique la distension ordonnee du bassin d’arriere-arc de Lloyds River, lequel a servi de semelle a une croute ophiolitique d’arriere-arc (472 Ma). La mise en place de l’arc au Darriwilien (467 Ma a 462 Ma) a coexiste pour un temps avec un autre episode de rifting. Le magmatisme darriwilien est caracterise par une variabilite de composition importante parallelement a sa direction, passant d’une composition d’arc continental a celle d’arrierearc primitif calco-alcalin jusqu’a une composition de magmatisme de type tholeiitique d’arriere-arc. La diversite du magmatisme darriwilien peut etre attribuee a la fragmentation et au remaniement magmatique de la croute d’origine laurentienne parallelement a la direction d’un meme arc subissant une distension desordonnee. Nous proposons que le developpement de l’AAT a ete similaire a celui de l’arc moderne Izy-Bonin-Marianne du Pacifique occidental.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Les modèles tectoniques donnent des cadres régionaux de connaissances géoscientifiques permettant de comprendre la répartition des unités lithostratigraphiques, les gisements minéraux qui leur sont associés et la durée de la mise en place de systèmes propices à la minéralisation. La présente recherche s'appuie sur la recherche réalisée dans le cadre du programme de l'IGC à Terre-Neuve. Nous avons utilisé des données compilées et nouvelles pour redéfinir le cadre tectonique des roches volcaniques et sédimentaires qui contiennent des gisements de sulfures massifs volcanogènes au centre de Terre Neuve. On extrait principalement du plomb, du zinc et du cuivre (Pb, Zn, Cu) de ces gisements. Nous avons découvert que différents cycles distincts de volcanisme et de sédimentation s'étaient succédé pendant plus de vingt millions d'années, chaque cycle volcanique présentant des caractéristiques et des styles de minéralisation distincts. On sait que certains de ces cycles n'ont pas produit de minéralisation.
GEOSCAN ID294810