GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreQuantitative seismic interpretations to detect biogenic gas accumulations: a case study from Qaidam Basin, China
AuteurLiu, Y; Chen, Z; Wang, L; Zhang, Y; Liu, Z; Shuai, Y
SourceBiogenic gas fields in Canada and China: characterizations and new insights; par Chen, Z (éd.); Grasby, S (éd.); Bulletin of Canadian Petroleum Geology vol. 63, no. 1, 2015 p. 108-121, https://doi.org/10.2113/gscpgbull.63.1.108
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140095
ÉditeurCanadian Society of Petroleum Geologists
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/gscpgbull.63.1.108
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS 91.0000 100.0000 42.0000 34.0000
Sujetsinterpretations sismiques; données sismiques; prospection sismique; méthodes sismiques; hydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; gaz; gaz d'hydrocarbure; pétrophysique; géophysique; combustibles fossiles
Illustrationsprofiles
ProgrammeÉvaluation des ressources pétrolières pour les schistes, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
RésuméSi l'on intègre la propriété des roches et les attributs dérivant des méthodes d'inversion sismique avancées, de concert avec les données pétrophysiques et les connaissances géologiques existantes, il est possible d'utiliser l'interprétation sismique quantitative pour identifier la lithologie et détecter les accumulations pétrolifères. Nous utilisons les interprétations sismiques quantitatives pour détecter les accumulations gaséifères biogéniques à faible profondeur dans le bassin de Qaidam, en Chine, et cela au moyen d'un schéma informatisé des opérations intégrant données pétrophysiques, analyses d'attributs sismiques, inversion simultanée avec contrainte (IS-C) et moteur d'inférence à vecteurs de support Bayésien (MVS-B). Les études pétrophysiques précédentes nous ont appris que l'identification efficace d'intervalles gazéifères au moyen de paramètres, tels que l'impédance, le coefficient de Poisson et la porosité, constitue un défi parce que les sédiments du gisement sont non consolidés et à faible profondeur. La diagraphie de résistivité demeure un outil efficace pour estimer la saturation en gaz et identifier les intervalles gazéifères. Dans la présente étude, afin de détecter les accumulations de gaz biogéniques par la méthode sismique, nous proposons d'utiliser le volume poreux pétrolifère qui est le produit de la porosité du gisement et de la saturation en gaz. Les propriétés rocheuses que l'on infère de l'inversion sismique, telle que la vitesse de compression (Vp), la vitesse de cisaillement (Vs) et la densité, ne peuvent être utilisées directement pour estimer le volume poreux pétrolifère. Par conséquent, nous employons un moteur à vecteurs de support Bayésien pour entrecroiser les diagraphies, les attributs sismiques par la méthode AVO et les propriétés sismiques de la roche afin de prédire le volume poreux pétrolifère dans les ensembles de données sismiques 2D et 3D. Puisque l'information sismique est essentielle à l'inférence statistique, nous proposons l'IS-C pour inférer la Vp, la Vs et la densité au moyen de l'impédance élastique sismique que l'on peut générer à partir de données sismiques. Pour ce faire, nous utilisons la méthode d'inversion sismique récursive traditionnelle. L'IS-C utilise l'algorithme avec la méthode du point intérieur pour optimiser et résoudre les équations d'impédance élastique. La méthode du point intérieur est souvent utilisée pour résoudre les problèmes d'optimisation non linéaire et non convexe avec contrainte qui font entrer en jeu l'inversion simultanée des propriétés sismiques avec des milliers d'échantillons sismiques. La présente étude de cas révèle qu'un schéma informatisé des opérations est utile pour prédire le volume poreux pétrolifère quantitatif, surtout en profondeur, et qu'il s'agit d'un excellent indicateur potentiel d'accumulations de gaz biogénique dans un contexte géologique complexe.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Du gaz biogène se retrouve à peu de profondeur et est généré à basse température par la décomposition de matières organiques par des micro-organismes anaérobies. Le gaz biogène représente environ 20 % des réserves de gaz découvertes à l'échelle mondiale et son potentiel est énorme. Nous avons développé une nouvelle méthode pour détecter des accumulations de gaz biogène peu profondes et l'avons appliqué au bassin de Qaidam en Chine. Les études précédentes ont montré qu'il est difficile d'identifier efficacement des intervalles contenant du gaz biogène, car la profondeur est faible et les sédiments ne sont pas consolidés. Notre nouvelle méthode recoupant des propriétés de diagraphie de puits et des propriétés sismiques est utile pour la prédiction du volume de pétrole interstitiel dans le domaine de profondeur et constitue un outil potentiel pour l'exploration d'accumulations de gaz biogène dans des environnements géologiques compliqués.
GEOSCAN ID294802