GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreChronostratigraphy of the Hottah terrane and Great Bear Magmatic Zone of Wopmay Orogen, Canada, and exploration of a terrane translation model
AuteurOotes, L; Davis, W J; Jackson, V; van Breemen, O
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 52, 2015 p. 1062-1092, https://doi.org/10.1139/CJES-2015-0026
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20053
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140066
ÉditeurNRC Research Press |a Canada (Canada)
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/CJES-2015-0026
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Alberta; Territoires du Nord-Ouest; Saskatchewan
SNRC96; 86; 95; 85; 94; 84
Lat/Long OENS-125.0000 -100.0000 63.0000 55.0000
Sujetsdatations au uranium-plomb; datations au zircon; tectonique de plaques; zones de subduction; Terrane d'Hottah ; Orogène de Wopmay ; Groupe de Bell Island Bay ; tectonique; géochronologie; géochimie; stratigraphie
Illustrationslocation maps; photographs; tables; diagrams; graphs
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLe terrane de Hottah (Paléoprotérozoïque) est le roc de socle affleurant le plus à l'ouest dans le Bouclier canadien; il est aussi une composante essentielle à la compréhension de l'évolution de l'orogène de Wopmay. Treize nouveaux âges de cristallisation, de haute précision, déterminés par U-Pb sur des zircons, sont présentés et ils supportent les observations sur le terrain d'un continuum volcano-plutonique pour le terrane de Hottah jusqu'à la fin du magmatisme Great Bear, soit de >1950 à 1850 Ma. Les nouveaux âges de cristallisation, de nouvelles données géochimiques et des données nouvellement publiées d'âges U-Pb sur des zircons détritiques sont utilisés pour contester les modèles jusqu'ici acceptés pour l'évolution de terrane de Hottah en tant qu'un arc exotique et un microcontinent qui est arrivé par-dessus une zone de subduction à pendage vers l'ouest et qui est entré en collision avec le craton des Esclaves il y a environ 1,88 Ga. Bien que le terrane de Hottah ait un historique tectonique distinct de celui du craton des Esclaves avoisinant, il partage un historique temporel avec de nombreux autres domaines au sud et à l'est, des domaines qui étaient reliés au craton des Esclaves il y a environ 1,97 Ga. Il est interprété ici que le terrane de Hottah a débuté au sud de sa position actuelle et qu'il a évolué dans une bordure active par-dessus un système de subduction avec un pendage toujours à l'est, commençant avant environ 2,0 Ga et continuant jusqu'à 1,85 Ga, par la suite subissant un échange tectonique et une migration. La stratigraphie du complexe plutonique de Hottah, ~1913 à 1900 Ma, et du Groupe de Bell Island Bay comprend une séquence subaérienne de rifting d'arc, suivie d'une ouverture de bassin, représentée par une arénite quartzique de bordure marine, sur lesquels reposent sur des écoulements de basalte en coussins ~1893 Ma, et des quantités moindres de rhyodacites. Nous interprétons cette stratigraphie comme un enregistrement du rift du terrane de Hottah depuis sa croûte d'arc parental, ce qui en essence constitue la naissance du nouveau terrane de Hottah. Ce modèle est semblable aux arcs subissant un rifting dans des bordures actives, par exemple, la Basse Californie moderne. Ces rifts se trouvent généralement à la transition entre les zones de subduction (p. ex. les plaques Cocos-Rivera) et les zones de cisaillement de transtension (p. ex. la faille de San Andreas); nous suggérons que le cisaillement de transtension, poussé par l'extension, ou plus simplement la translation du terrane, était responsable de l'évolution de la stratigraphie du Groupe de Bell Island Bay et que cette transtension a transporté ce terrane de Hottah, nouvellement crée, latéralement (soit vers le nord, selon les coordonnées modernes), arrivant adjacent au craton des Esclaves vers 1,88 Ga. Une reprise de la subduction avec pendage vers l'est a conduit à la poussée active de l'arc de Great Bear vers 1876 Ma et jusqu'à 1869 Ma. Cela a été suivi par beaucoup de plutonisme Great Bear jusqu'à vers 1855. Selon le modèle, c'est le terrane de Nahanni, vers l'ouest, et sa croûte océanique de subduction qui sont entrés en collision avec cette bordure active, fermant ainsi le système de subduction à pendage est, âgé de plus de 120 millions d'années.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'orogène de Wopmay, situé dans les Territoires du Nord Ouest, au nord ouest de Yellowknife, est une région géologique qui s'est formée il y a environ 1,8 à 2,0 milliards d'années. La région, qui compte un certain nombre d'anciennes mines, notamment la mine de Port Radium et la mine Terra, présente un potentiel prometteur pour l'exploitation de cuivre, d'or et d'uranium, entre autres. La géologie de la région est comparable à des milieux géologiques plus récents comme les Andes où des roches volcaniques et intrusives liées à une subduction renferment de nombreux gisements minéraux. Cet article présente de nouvelles données géologiques, géochimiques et géochronologiques sur la terrane de Hottah, un élément important de l'orogène de Wopmay, qui servent à reconstituer le début de l'histoire géologique de la région. L'article présente aussi un modèle géologique modifié qui offre un contexte régional pour l'exploration minière dans la région.
GEOSCAN ID293990