GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNeoarchean continental crust formation and Paleoproterozoic deformation of the central Rae craton, Committee Bay belt, Nunavut
AuteurSanborn-Barrie, M; Davis, W J; Berman, R G; Rayner, N; Skulski, T; Sandeman, H
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 51, no. 6, 2014 p. 635-667, https://doi.org/10.1139/cjes-2014-0010
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140046
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2014-0010
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceNunavut
SNRC56J/09; 56J/11; 56J/12; 56J/13; 56J/14; 56J/15; 56J/16; 56K; 56O/01; 56O/02; 56O/03; 56O/04; 56O/05; 56O/06; 56O/07; 56O/08; 56P
Lat/Long OENS -94.0000 -88.0000 68.0000 66.0000
Sujetsdéformation; croûte continentale; datations au uranium-plomb; analyses structurales; lithologie; corrélations stratigraphiques; minéralisation; or; roches plutoniques; granodiorites; monzogranites; filons rocheux; Archéen; Craton de Rae ; Ceinture de Committee Bay ; géochronologie; géologie structurale; stratigraphie; Précambrien; Protérozoïque
Illustrationsgeological sketch maps
ProgrammeLa géocartographie de l'énergie et des minéraux - Les frontières de la géocartographie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméUne cartographie intégrée, une analyse structurale et de la géochronologie U-Pb de la région de la baie Committee, au Nunavut, ont permis de déterminer la croissance de la croûte au Néoarchéen, laquelle a été suivie d'une déformation pénétrante au Paléoprotérozoïque. Les roches supracrustales comprennent une séquence inférieure, vers 2,73 Ga, mafique-ultramafique dominée par des volcaniques, une séquence médiane, d'intérêt économique, vers 2,71 Ga, de roches volcaniques intermédiaires avec interstratification d'une formation sulfurisée de fer aurifère et une séquence supérieure clastique ± komatiite-quartzique, <2,69 Ga. Après un hiatus de 80 Ma, cette succession a été pénétrée, vers 2,61-2,57 Ga, par des amas volumineux de granodiorite-tonalite-granite ± diorite, qui ne semblent pas avoir touché, thermiquement ou tectoniquement, la ceinture supracrustale. Au lieu, trois générations de structures enregistrent une déformation régionale polyphasée, au Paléoprotérozoïque. Les structures D1 concordent avec un cône structural à double vergence qui s'est développé vers 2,35 Ga en réponse à l'orogène d'Arrowsmith, lequel a affecté la bordure Rae ouest. Des structures pénétrantes D2 dominent le patron de la carte et elles comprennent des plis et des fabriques à tendance nord-est et à pendage sud-est dans lesquels se situe l'or. Les pendages généraux sud-est de S2 et l'attitude à vergence nord-ouest de F2 correspondent au rétrécissement en direction nord-ouest, vers 1,84 à 1,82 Ga. L'absence de roches plutoniques syn-D2 à l'ouest et dans la ceinture centrale de la baie de Committee supportent un métamorphisme au faciès des amphibolites en réponse à un épaississement de la croûte, ce qui en retour a mené à la fusion de la croûte, syn-D2, à l'est. Des structures D2 d'étendue régionale, verticales à vergence nord-est, et le métamorphisme tectonique vers 1,85 à 1,82 Ga à travers le craton de Rae sont attribués à un stade précoce de l'orogène hudsonien comprenant des collisions avec des microcontinents le long de sa bordure sud-est. Les plis D3 et le cisaillement dextre vers 1780 Ma sont une réaction aux contraintes locales de compression tardive au cours de l'amalgamation finale de la Laurentie.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La cartographie, la mesure de structures et la datation des roches au centre du Nunavut ont permis d'établir l'existence d'une ceinture de pierres vertes, formée il y a 2,73 milliards d'années, qui a été recoupée par une intrusion de magma il y a 2,6 milliards d'années et qui a été déformée beaucoup plus tard. La formation de la ceinture par des processus volcaniques et sédimentaires a produit trois unités, où la formation médiane renferme une minéralisation en or. Après une lacune sédimentaire de 80 millions d'années, la ceinture a été recoupée par d'importantes quantités de magmas il y a environ 2,61 à 2,57 milliards d'années. Cette intrusion n'a pas déformé la ceinture. Trois générations de structures ont été mises en place beaucoup plus tard. Les plus anciennes résultent d'une compression (orogenèse d'Arrowsmith) il y a environ 2,35 milliards d'années. Les structures dominantes de deuxième génération comportent des plis et des fabriques aurifères. Elles résultent d'un raccourcissement régional vers le nord-ouest survenu il y a 1,84 milliard d'années et que l'on attribue à une collision intercontinentale (orogenèse hudsonienne). Des zones de cisaillement localisées apparues il y a environ 1,78 milliard d'années résultent d'une compression tardive pendant les stades finaux de l'assemblage du continent nord-américain.
GEOSCAN ID293949