GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe evolution of Keele Arch, a multiphase feature of the northern mainland, Northwest Territories
TéléchargerTéléchargements
AuteurMacLean, B C; Fallas, K M; Hadlari, T
SourceCommission géologique du Canada, Bulletin 606, 2015, 47 pages, https://doi.org/10.4095/293877
Année2015
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/293877
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest; Yukon
SNRC95N; 95O; 96B; 96C; 96D; 96E; 96F; 96G; 96J; 96K; 96L; 96M; 96N; 96O; 97B; 97C; 106F; 106G; 106H; 106I; 106J; 106K; 106L; 106N; 106O; 106P; 107A
Lat/Long OENS-134.0000 -122.0000 70.0000 63.0000
Sujetscaractéristiques structurales; failles; plis; analyses stratigraphiques; cadre tectonique; érosion; milieu sédimentaire; antecedents de sedimentation; axes des plis; Arche de Keele ; géologie structurale; stratigraphie; géophysique; Paléozoïque; Cambrien; Silurien; Ordovicien; Mésozoïque; Jurassique; Crétacé
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2016 01 28
RésuméL'arche de Keele est une zone d'entités structurales, d'érosion et de dépôt le long d'un corridor situé à l'est des collines Colville et des monts Franklin, dans les Territoires du Nord-Ouest. Elle a connu une longue histoire d'inversions bassin-arche.
Les paléocartes et les paléocoupes révèlent une évolution de l'arche en six phases : 1) soulèvement sous forme d'une hauteur antérieure au rifting au tout début du Cambrien précoce; 2) subsidence en une chaîne de grabens du Cambrien à l'Ordovicien moyen; 3) soulèvement de sa moitié sud en une arche pré-dévonienne qui s'étire vers le sud depuis la partie nord des monts Franklin actuels jusqu'au delà de la rivière Johnson; 4) reprise du soulèvement pour produire une arche pré-crétacée s'étirant d'un point situé au nord du lac des Bois jusqu'à la rivière Johnson; 5) réactivation au Crétacé moyen de l'arche pré-crétacée et de la partie sud de l'arche pré-dévonienne; 6) subsidence de sa zone centrale pour former le bassin de Brackett et inversion du graben de McConnell, du Cambrien, pour former le chaînon McConnell dans la période du Campanien tardif au Paléocène.
L'arche de Keele se compose de quatre parties : 1) un segment nord de direction nord-est s'étendant de la partie nord des monts Franklin vers le lac des Bois; 2) la moitié nord de la zone tectonique de Keele sous la partie nord des monts Franklin; 3) un segment s'étendant du lac Brackett à la rivière Keele; 4) un segment encore mal compris sous la vallée du Mackenzie, au sud de la rivière Keele, où les axes d'arche semblent se répartir en deux ensembles : un ensemble oriental d'axes de zone d'affaissement datant du Cambrien à l'Ordovicien moyen et d'axes de zone de soulèvement datant du Silurien terminal à l'Éocène; et un ensemble occidental d'axes d'arche datant du Cambrien au Crétacé moyen qui peuvent être suivis d'un bord à l'autre d'un bloc de roches du Protérozoïque, lesquelles sont surmontées en contact direct par des strates du Dévonien.
L'importance économique de l'arche n'est pas entièrement comprise.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
De nos jours, l'anomalie de Keele se présente comme une arche qui s'étend du nord du lac des Bois jusqu'à proximité de la rivière Johnson dans les Territoires du Nord-Ouest, qui a subi une subsidence ainsi qu'un soulèvement. Les cartes et les coupes paléogéologiques indiquent six phases de développement : 1) soulèvement - bombement au Cambrien très précoce; 2) subsidence - chaîne de grabens du Cambrien à l'Ordovicien moyen; 3) soulèvement - zone tectonique de Keele (ZTK) ainsi qu'une partie au sud de cette zone, au cours du Silurien tardif; 4) reprise du soulèvement - arche du pré-Crétacé; 5) réactivation de l'arche du pré-Crétacé et d'une partie de l'arche du pré-Dévonien au cours du Crétacé moyen; 6) subsidence - bassin de Brackett du Campanien tardif au Paléocène, et inversion à l'Éocène du graben McConnell et formation de la chaîne de montagnes McConnell. L'anomalie comprend quatre parties : 1) partie nord des monts Franklin jusqu'au lac des Bois. 2) moitié nord de la ZTK (partie nord des monts Franklin). 3) moitié sud de la ZTK (lac Brackett à la rivière Keele). 4) sous la vallée du Mackenzie, au sud de la rivière Keele. Répartition en deux ensembles : ensemble oriental d'affaissements du Cambrien à l'Ordovicien moyen et soulèvements de la fin du Silurien à l'Éocène; ensemble occidental d'arches du Cambrien au Crétacé moyen.
GEOSCAN ID293877